Menu Best-Of : 2017 résumée en 17 chansons

La rétrospective est un exercice toujours complexe et rarement objectif. Sans se prendre au sérieux, « 2017 résumée en 17 chansons » s’annonce plutôt comme un mémo du meilleur de l’année écoulée. Une liste non-exhaustive et subjective des titres qui ont marqué les 12 derniers mois, des albums marquants (Polo & Pan, Juliette Armanet, Phoenix, Thundercat…) et des hommages rendus (à Chuck Berry ou Johnny). Il y en aurait presque pour tous les goûts.

Janvier 2017 : Juliette Armanet “L’Amour en solitaire”

Tout commence toujours avec une femme, grâce à une femme. 2017 ne déroge pas à la règle et ses premiers jours s’ouvrent en beauté sur les notes au piano de Juliette Armanet dont la voix fluette enchantera toujours plus de monde au fil de mois. Après avoir fait les premières parties de Julien Doré, elle s’attire les faveurs de la presse comme du public avec son premier album “Petite Amie”, et a même l’honneur de chanter sa reprise en français de The Weeknd, “Je te sens venir”, devant Barack Obama ! God Save Juliette !

Janvier 2017 : Bonobo “Surface”

L’un des albums les plus réussis de l’année est certainement celui de Simon Green alias Bonobo. Son sixième disque, Migration, aurait pu s’appeler Lévitation tant il nous transporte. Époustouflant de beauté, à l’unanimité.

Février 2017 : The Blaze “Territory”

Dans la catégorie Révélation de l’année, j’appelle les nommés… The Blaze pointe à peine le bout de son nez que déjà le groupe est programmé dans de nombreux festivals, parmi lesquels Calvi on the rocks. “Jonathan et Guillaume Alric ont mis la France à terre”, dixit Canal+. Et on doit bien l’avouer : même à genoux, on succombe.

Mars 2017 : Chuck Berry “Never Can Tell”

Comme en 2016, avec les disparitions de Prince ou de David Bowie, 2017 marque son lot d’extinctions de légendes, prouvant par la même que leurs chansons ne meurent jamais vraiment. Parmi ces mythes, Chuck Berry nous rassure avec son “You Never Can Tell” : c’est comme ça, “c’est la vie”. 

Mars 2017 : Lewis OfMan “Flash”

Autant inspiré par la mélancolie que par les bandes originales de films italiens des années 1970, Lewis OfMan chante Un amour au Super U et nous fait vibrer au son de son tube disco en puissance Flash. Étrangement, on a l’impression très agréable de connaître ses productions depuis toujours. Depuis hier et jusqu’à demain.

Mai 2017 : Lana Del Rey & The Weeknd “Lust for Life”

Pendant que The Weeknd passe d’une conquête à l’autre, passant de Bella Hadid à Selena Gomez en un clin d’œil, Lana Del Rey lui met le grappin dessus le temps du tube Lust for Life. Une douce balade à rajouter dans les playlists les plus lubriques.

Mai 2017 : Polo & Pan “Zoom Zoom”

L’été a toujours été propice à Polo & Pan. Non seulement cette saison les inspire au quotidien, mais en plus l’été 2017 aura vu naître leur premier bébé, l’album Caravelle. Tout au long des chaudes journées, leurs chansons tantôt solaires, tantôt aquatiques, nous accompagnent et nous transportent. Le meilleur voyage musical de l’année.

Juin 2017 : Phoenix “Goodbye Soleil”

Au pays de la dolce vita, Phoenix est roi. La bande à Thomas Mars revient en juin 2017 avec Ti Amo, déclaration d’amour à la Botte enchantée et à ses délices, du Prosecco à son Fior de latte. Un aller-retour exquis chez nos voisins italiens et une bande son idéale pour les descentes à la plage. Andiamo !

Juin 2017 : Parcels “Overnight”

Parcels + Daft Punk. Rien à ajouter.

Juin 2017 : L’Impératrice “Agitations tropicales”

L’Impératrice a quitté son trône de souveraine de l’écurie Cracki Records pour rejoindre Microqlima, maison mère de Pépite, entre autres. Cela ne l’empêche pas de continuer à distiller ses fraîcheurs sonores, dont ses Agitations tropicales et son Erreur 404 automnale.

Septembre 2017 : Charlotte Gainsbourg “Deadly Valentine”

Jamais décevante, bien au contraire, la belle Charlotte fait son retour avec Rest, un album produit par SebastiAn. un album épuré, murmuré et parfaitement réalisé, sur lequel elle chante parfois en français et tente d’exorciser ses vieux démons. Coup de maître avec le clip de “Deadly Valentine”, dans lequel elle danse au côté de Devonté Hynes (plus connu sous le nom de Blood Orange) et offre un petit rôle à ses deux filles, Alice et Joe. Vive les Gainsbourg !

Septembre 2017 : LCD Soundsystem “American Dream”

Vous pensiez que James Murphy allait prendre sa retraite ? Il vous aura bien eus…

Septembre 2017 : Eddy de Preto “Kid”

Son nom est sur toutes les stories Instagram et son flow envoute autant (moins, dirons les puristes, encore plus, dirais-je) que celui d’Orelsan. Au pays du rap français, Eddy de Preto est le petit prince de la hype.

Octobre 2017 : MGMT “Little Dark Age”

Shootés au psyché, Ben et Andrew de MGMT surprennent tout le monde en revendiquant des influences gothiques qu’on ne leur soupçonnait pas. Espérons que leur prochain et quatrième album, attendu pour 2018, soit de nouveau celui du succès…

Octobre 2017 : Thundercat “Show You the Way”

Le producteur américain, fidèle collaborateur de Flying Lotus, se débrouille comme un chef et sort “Drunk” un album incontournable coproduit avec son célèbre associé. Vous pensiez que le funk jazz des années 80 était mort ? Les deux grands manitou l’ont ressuscité.

Novembre 2017 : N.E.R.D. & Rihanna “Lemon”

La collaboration entre N.E.R.D., le groupe de Pharrell, et Rihanna, a de quoi faire pâlir Chanel et Supreme. Leur titre Lemon est à enclencher tous les matins, pour un shot de vitamine C bienvenu au réveil.

Décembre 2017 : Johnny Hallyday “La Mia Chitarra”

Évidemment, impossible d’évoquer 2017 sans parler de Johnny. Alors, plutôt que de ressasser ses bons vieux tubes, déjà entendus en boucle sur les radios depuis l’annonce de son décès, comme si on ne les connaissait pas déjà assez, place à une petite pépite, “La Mia Chitarra”, sortie en 1963 en Italie.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

sept − 2 =