Mood Manifesto #2 : Bronzer tue.

0
885 vues
views

Vous l’attendiez tous (bon ok, peut être pas), comme tous les dimanches depuis une semaine, le Mood Manifesto fait son retour et donne un aperçu en polas et en une vidéo du week end. Si le premier numéro vous donnait un avant-goût de ce qui va vous attendre, ce deuxième épisode (et pas des moindres) pose d’emblée le décor. Ce week-end m’aura appris 2 choses : 1/ le mélange bière/soleil de plomb est dangereux pour la santé. 2/ ne jamais monter dans un bus de bord de plage après 15h, qui plus est un jour de match. Si vous voulez savoir comment j’en suis arrivée à ces 2 conclusions, lisez la suite…

Ce week-end aurait pu s’intituler « j’ai testé pour vous le pire du pire à la plage ». Vous êtes sûrement déjà tombé un soir ivre/fatigué/lassé/désespéré devant le sacro-saint Confessions intimes, émission aussi mythique que pathétique de TF1, où des hommes (sans perruque ni voix trafiquée) témoignent face à la caméra de leur amour pour leur voiture/le tuning/les dancing de l’après midi dans leur village ou de leur désamour pour la femme (indépendante et libre)/le ménage (tâche qui revient justement à la femme non indépendante et non libre puisque soumise à l’homme). Je vais pas vous écrire une tartine insipide sur ça (rassurez-vous, vous n’avez rien perdu si vous n’avez jamais regardé). Toujours est-il que ce samedi après-midi était un peu à l’image de cette émission culte.

Il est environ 13h, soleil de plomb au zénith, quand débarque un groupe de 3 roumains (je veux pas non plus m’avancer de trop sur leur origine exacte, mais la langue qu’ils parlaient venait de l’est). Là je me dis que, vraiment, la vie est cruelle pour ce genre de personnes. Pourquoi ? Parce que sérieusement, devoir boire sa bière chaude, avoir du sable qui rentre dans les baskets, juste en dessous des chaussettes (oui, des chaussettes c’est toujours utile à la plage), et aussi devoir plier son duvet de camping (ultra chaud, ultra confortable… le must de l’été 2011 en passe de détrôner la basique serviette de plage)… c’est vraiment pas facile tous les jours. Sinon je comprendrai jamais ce retour à l’état fœtal qui s’opère après la prise de boissons alcoolisées. Vous aussi vous avez remarqué qu’on marche comme un enfant quand on passe les 2 grammes d’alcool ? C’est un phénomène inexpliqué que je ne comprendrais jamais.

Pour finir sur une note festive, je tiens à préciser que j’aurais pu également intituler ce poste « j’ai testé pour vous comment éviter de se faire toucher les fesses dans un bus bondé », mais ça je vous en parlerai peut être une autre fois.

C’est donc un fait véridique et vérifié : Bronzer tue.

Pour finir je vous laisse en compagnie de Gaspard et Xavier du groupe Justice, et du clip de leur nouveau single Civilization. Il y a de grandes chances que vous l’ayez déjà vu au moins 10 fois, mais n’oubliez pas : il n’y a pas d’heure pour que Justice soit faite.

Laisser un commentaire