La semaine de… Acid Washed ● (4/5)

0
1 328 vues
views

Alors que vient tout juste de sortir leur nouvel EP For your eyes only / Prince Acid, avec un remix d’Arnaud Rebotini, le duo Acid Washed, signé en 2009 sur Record Makers a marqué les esprits avec un son puissant alliant électro vive et disco pop psyché, à l’image de l’un de leurs titres phares, General Motors, Detroit America. Comme des alchimistes, les deux amis d’enfance Richard d’Alpert et Andrew Claristidge font fusionner souvenirs, émotions, sons analogiques et nouvelles technologies dans leurs productions cosmiques et électriques. En pleine préparation de leur deuxième album prévu pour la rentrée, Acid Washed a pris un peu de son temps pour nous proposer sa semaine en 4 sujets. Pour cet avant-dernier jour, ils nous parlent de Christophe Chassol, qui collabore avec eux depuis le début et qui sort un nouvel opus sur le label de Bertrand Burgalat, Tricatel.


Ce qu’en dit Acid Washed :

« Ce mois-ci sort X-Pianos, un superbe opus de Christophe Chassol rassemblant plus de 30 titres, qui sort chez Tricatel, le label de Burgalat. Christophe collabore avec Acid Washed depuis nos débuts, et nous sommes donc très fiers de grandir à ses côtés. Son oeuvre est une sorte de chassé-croisé permanent entre la musique et l’image, puisqu’il dissèque et recompose la « voix » du réel, pour mieux l’enchanter de ses mélodies… X-Pianos ne se concentre ainsi pas que sur son travail de compositeur, en y ajoutant un film en DVD, « Nola Chérie« , sublime travail de documentariste, de vidéaste et de musicien sur La Nouvelle-Orléans après Katrina. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de le voir en concert au Festival Electricty à Reims ou à La Gaité Lyrique, il sera au Café de la Danse le 2 Mars. Je vous recommande aussi de prendre le temps d’une vraie ballade sur son site, formidable fourmilière de choses géniales… »

Dans la famille Record Makers, je demande le cousin. C’est un peu ce rôle que tient Christophe Chassol, qui a travaillé avec Acid Washed, mais aussi avec Phoenix ou Sébastien Tellier (sur Politics). Harmonieux et truffé de mélodies jouées au piano, son premier opus sorti sur le label Tricatel signe un début de carrière personnelle prometteur. D’autant plus que l’opus X-Pianos contient pas moins de 35 titres. Avec ses faux airs de Basquiat, ce fils de saxophoniste qui a fait ses débuts en signant des musiques de film joue la carte du décalage avec un son pop moderne sur laquelle il appose une voix sombre et énigmatique. Si un adjectif devrait qualifier ce premier album, ce serait cinématographique : accompagné d’un DVD, Nola Chérie, il contient de véritables pépites qui font honneur au cinéma d’hier et d’aujourd’hui. Bande-son baroque et pop, x-Pianos contient des samples de dialogues de film (West Side Story sur U were in love), ou des envolés classiques et classieuses.

Plus d’infos :

http://www.tricatel.com/

http://www.chassol.fr/

Laisser un commentaire