Interrogation Ecrite #3 : Relevé de notes

4
1 286 vues
views

Pour cette 3e édition des Interrogations Ecrites de mode, place à la grande question sur la mode et la crise. L’occasion de recueillir vos avis sur la question. Vous avez été 5 élèves sérieuses et disciplinées à réagir (oui oui et uniquement des filles pour une fois !). Pour commencer, merci à toutes pour vos copies.

Alors à mon tour de répondre à la grande question : est -ce que la mode connaît la crise ? L’industrie du luxe et du prêt-à-porter est-elle aussi en train de connaître une période difficile de baisse de la consommation ?

fashion night out NY

Sans nul doute : oui ! Pourquoi je réponds aussi affirmativement ? Simplement parce que si ce n’était pas le cas, pourquoi Anna Wintour aurait-elle instauré la Fashion Night Out ? Kézako ? La Fashion Night Out a eu lieu le 10 Septembre 2009 dans 13 villes dont Londres, Paris, Tokyo et New York. Le but était d’inciter les gens à faire leur shopping jusqu’à 23h, ceci afin de rebooster l’industrie de la Mode. Alors si la rédac chef du Vogue US « herself » parle de « crise économique », c’est qu’il doit bien certainement y en avoir une pour le milieu de la mode aussi… La preuve avec tous ces artistes réunis par Anna Wintour et qui expliquent pourquoi il faut participer à la Fashion Night Out :

Voici vos notes :

Camille : Sans nul doute, même les prestigieuses maisons de prêt-à-porter revisitent leurs basiques… Bravo pour tes bons exemples ! 17/20

Elsa : 150 € de budget fringues par mois…? Hum tu penses  y arriver toi ? 🙂 16/20

Claudia : Tout à fait d’accord avec toi, « la crise offre l’occasion de se réinventer et de se faire un nom ! » 14/20

Lulu : Oui, la Haute Couture est un art, et oui l’art se démocratise ! 16/20

Marcelline : La crise nous rend créatifs, je dis OUI ! Vive la crise alors ! 15/20

Ce mois-ci la gagnante est donc :

Camille

et elle remporte le magnifique collier de la Valise à Pois

valisepois

4 COMMENTS

  1. Bravo à Camille… intéressant ce débat… ceci dit, je ne comprends toujours pas que l’argument « les plus prestigieuses maisons de prêt-à-porter revisitent leurs basiques…  » est un signe de crise !
    Bon, merci pour votre engagement Mademoiselle Julie !
    Lulu

  2. Merci beaucoup !! Debat tres interessant.

    pour repondre a lulu, revenir aux origines en temps de crise est typique car cela rassure les clients.

    Bonne journee

Laisser un commentaire