Exile on Tropicool Street : on dirait le Sud…

0
194
views

Après les fameuses compilations Seriously, Eric ?, Alter K sort un nouveau cru, cette fois entièrement méditerranéen. Comme le laisse sous-entendre sa pochette, Exile on Tropicool Street condense plus d’une heure de ce qui s’est fait de mieux récemment dans le Sud de la France, de Marseille avec Husbands, Nasser et French 79, à Nice avec Alpes, et même jusqu’en Corse avec Casablanca Drivers…

Exile on tropicool street

« On dirait le Sud… Le temps dure longtemps… » chantait Nino Ferrer. Depuis quelques années, la cité phocéenne et même la French Riviera connaît un nouveau souffle, avec une flopée de groupes et d’artistes talentueux souhaitant donner un nouvel élan à la scène électronique française. 

Le titre de cette nouvelle compilation rappelle volontairement Exile on Main Street, l’album que les Rolling Stones avaient enregistré sur la Côte d’Azur en 1972. On y retrouve les dernières pépites des Marseillais de Nasser, déjà bien installés depuis 2009, mais aussi Kid Francescoli, Oh! Tiger Mountain et le dernier né du projet commun aux trois : Husbands (sans oublier French 79, side project de Simon de Nasser que j’avais interviewé ici).

De nombreuses escales sont prévues dans ce disque, de Hyères (Appletop) à Montpellier (Franklin) et même sur l’île de Beauté, qui n’arrête plus de délivrer ses plus beaux joyaux du maquis. Après High Angle Shot et le side project de Seymour, ce sont Casablanca Drivers et Acid Child que l’on retrouve sur cette compilation aux douces notes ensoleillées.

Plus d’infos :

Écouter la compilation sur :

Deezer : http://bit.ly/1AB2zvX
iTunes : http://bit.ly/1DXr73s

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 − 3 =