French 79, échappé de Nasser et d’Husbands

6
4 600 vues
views

En parallèle de ses deux autres groupes, Nasser et Husbands (ce dernier vient récemment d’être signé sur le label de Laurent Garnier), Simon Henner vient tout juste de lancer, en solo cette fois, le projet French 79. Entre électro et synth-pop, entouré de ses synthés, il vient de sortir un premier EP baptisé Angel, qualifé « d’électro pop suave » par le magazine Tsugi. Pour la première fois en live, French 79 se produira le vendredi 19 décembre au Cabaret Aléatoire, à Marseille. Pour l’occasion, Madmoiselle Julie a rencontré Simon pour parler de ce nouveau projet. Partenaire de la soirée, elle t’offre aussi ton invitation !

French 79 - Simon Henner - Angel EP

Avec un son qui rappelle celui de Kölsch ou d’autres artistes allemands, une électro aussi douce que planante, parfaitement maîtrisée, et la démarche du passionné Arnaud Rebotini (collectionneur de vieux synthés), French 79 ajoute un satellite à la galaxie marseillaise, déjà riche au niveau musical.

Interview de Simon Henner :


1/ D’abord, pourquoi le nom « French 79 » ?

Je suis Français , né en 1979. C’est aussi un clin d’oeil à un cocktail que l’on peut boire à New York (bizarrement peu en France) et que j’aime beaucoup, le French 75 (Champagne, Gin, Citron).

2/ En quoi French 79 est différent de tes autres projets, Nasser et Husbands ?
Là, je suis seul, à la fois en studio et aussi en live. Je suis un vrai Geek de studio, je passe ma vie dedans et du coup, j’ai énormément de morceaux qui ne sortiront jamais. Les gens que je vois souvent au studio m’ont encouragés à en sortir quelques-uns. French 79 est un projet plus électronique que NASSER ou encore HUSBANDS. Dans ce premier EP, il n’y a que des synthés et des boites à rythmes, pas de voix, pas de guitare, pas de batterie.

3/ Es-tu passionné par les synthés ? Les collectionne tu aussi ? Ton préféré (et pourquoi) ?
Je suis surtout passionné par la musique en général. Les synthétiseurs sont surement moins populaires que les guitares ou les batteries, mais ils font partie intégrante de l’histoire de la musique en studio. Ils font partie de bon nombre des plus grands albums pop enregistrés . C’est de là que m’est venue cette passion pour les synthés, en écoutant les Beatles par exemple. C’est un peu l’instrument de l’ombre ! Et sinon, je ne suis pas spécialement un collectionneur, je ne garde que les synthés dont je me sers, les autres je les revends, mais c’est vrai que quand on arrive au studio, on a peut être l’impression que je les collectionne. Je n’en ai pas de « préféré », mais je citerais peut être le Roland « Juno 60 » avec lequel on peut faire tellement de choses !

4/ Qui ou qu’est-ce qui t’a inspiré pour French 79 ?
Je n’essaie pas de m’inspirer de choses particulières pour la composition, c’est souvent en jouant et bidouillant les synthés qu’une suite d’accords me vient. Pour ce qui est de la rythmique et du son , on va dire que je suis un peu de l’école allemande.

5/ 3 titres qui représentent l’univers de French 79 ?
Kölsh « Goldfisch« , Offshore « Fraser » et John Carpenter « Vortex« .

Jeu concours :

(Bravo, vous avez gagné tous les 5 !)

Pour participer et gagner ta place :

➽ Aime les pages Facebook Madmoiselle Julie, le blog et French 79
➽ Poste en commentaire de l’article, ci-dessous, ton prénom + nom + adresse mail
➽ Résultats lundi 15 décembre
, ici-même.

Bonne chance !

Plus d’infos :

Vendredi 19 décembre – Cabaret Aléatoire – 21h – 5€
41 rue Jobin 13003 Marseille
www.cabaret-aleatoire.com

L’événement Facebook
➽ French 79 sur FacebookSoundcloud

6 COMMENTS

  1. Moi j’adore French 79 et Martin Mey … Du coup j’adorerai avoir une invit pour le 19 déc au Cab

Laisser un commentaire