Now Reading
Solange cache bien son nom

Solange cache bien son nom

Il aura fallu attendre 4 ans pour que Solange se fasse enfin un nom. Pourtant, son patronyme est bien plus qu’accrocheur : car oui, Solange Knowles a beau être la cadette de Beyoncé, elle a choisi de n’utiliser que son prénom pour se détacher de son aînée. Et lorsque sa sœur fait dans le très grand, au Superbowl ou au côté de son super mari Jay-Z, Solange, elle, préfère la discrétion d’un talent new-yorkais, Devonté Hynes (Blood Orange) pour l’épauler dans son projet…

Simple et funky

Ne cherchez pas longtemps les similitudes entre Solange et Beyoncé. Pas de fastes ni de cheveux blonds lissés pour celle qui revendique clairement ses origines. Et cela se ressent jusque dans le son qu’elle distille de sa voix claire. Coupe afro de rigueur, elle entonne le refrain de Losing You qui transpire le funk jusque dans son “clap”.

2010 : la rencontre

Tombée dans le show biz à 16 ans, Solange tatonne à ses débuts… Jusqu’en 2010, année de sa rencontre avec Devonté Hynes, petit prodige aux multiples projets, dont l’excellent Blood Orange qui propulsa le titre Sutphin Boulevard sur l’autoroute du succès. C’est le coup de foudre artistique entre la belle et le compositeur, qui produit dans la foulée Flying Overseas, rappée par Theophilus London et chantée par Solange.

Quelques mois de travail plus tard, entourés d’amis, ils assistent à la consécration de True, leur bébé, un album qui fait fusionner pop et r&b. Addictif et nostalgique des plus belles années du funk (où Shalamar et Chaka Khan faisaient suer les foules), Losing You s’impose comme l’une des meilleures chansons du premier trimestre 2013. C’est Pitchfork qui l’a dit.

View Comments (2)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

15 + quatre =

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019