Trois albums pour bien terminer l’été (1/3) : Foster The People

2
1 318 vues
views

Chaque jeudi pendant trois semaines, place à un dossier musical qui délivre les dernières notes d’iode et de monoï estivaux : pour profiter des dernières chaleurs, faire monter le mercure ou rafraîchir les tympans, on s’offre trois albums qui font trembler le sable et frémir le bitume. Cette semaine, les Californiens du groupe Foster The People nous emmènent dans un univers pop rock légèrement psyché avec leur premier – et succulent – album, Torches.

Foster The People – Torches

Il aurait fallu s’en douter : dès les premières notes de Pumped Up Kicks, tout laissait présager que Foster The People allait nous hanter longuement cet été. Certes, ils n’ont rien à envier à leurs lointains voisins australiens de Cut Copy, tant leurs mélodies sont efficaces, mais plus langoureuses. Formé en 2010, le groupe qui gravite autour du leader multi-instrumentaliste Mark Foster se fait d’emblée remarquer à  Coachella. Leur premier album Torches sorti en juin 2011, a été produit par Paul Epworth, à qui l’on doit les réalisations pour The Rapture ou Bloc Party. Un opus qui nous accompagne tout au long de la journée… Call it What you Want donne du rythme et de la bonne humeur à n’importe quelle matinée, tandis que Helena Beat s’impose comme l’un des refrains les plus entêtants de ce mois d’août transpirant d’électro

Foster The People – Helena Beat

Foster The People – Pumped Up Kicks

Foster The People – Call it what you want

Foster The People – Don’t Stop (Color off the walls)

Foster The People – Waste

Foster The People – I would do anything for you

Foster The People – Houdini

Foster The People – Hustling

Foster The People – Miss You

Foster The People – Warrant

2 COMMENTS

Laisser un commentaire