Trois albums de rentrée (2/3) : Clap Your Hands Say Yeah

0
845 vues
views

On reste à New-York pour ce deuxième épisode des albums de la rentrée 2011. Après la bande survoltée de The Rapture (lire l’article ici), place à un autre groupe venu de la Grosse Pomme et qui annonce un come-back réussi. Clap Your Hands Say Yeah chasse la monotonie ambiante avec un troisième opus abouti : Hysterical, produit par John Congleton (St. Vincent). Soit douze titres qui mettent l’hédonisme sur un piédestal, dans un monde où légèreté et insouciance ne font qu’un.

Clap Your Hands Say Yeah – Hysterical

À la simple lecture des noms des 12 titres que compte cet opus (produit par John Congleton, qui a par ailleurs travaillé avec St. Vincent, petits chouchous de Pitchfork ce mois-ci), on imagine le leader Alec Ounsworth et ses 4 acolytes choisir comme baseline d’Hysterical le mot « hédonisme » : « Misspent Youth » (jeunesse dissolue), « Yesterday, Never », « Ketamine and Ecstasy« … Tout connote une certaine forme de légèreté et d’insouciance. Pourtant rien dans leur musique ne semble être là par hasard : rythmiques solides, guitares et synthés savamment posés, le tout bercé par la voix aérienne et piquée d’une petite dose de folie douce de son chanteur.

Clap Your Hands Say Yeah – The Skin Of My Yellow Country Teeth

Dans cette odyssée musicale et joyeuse, Same Mistake, premier titre de l’opus, résonne comme un hymne allègre et mélancolique à la fois, au refrain qui filerait des frissons aux plus réfractaires…

Clap Your Hands Say Yeah – Same Mistake

Clap Your Hands Say Yeah – Maniac

Clap your hands say yeah – Misspent Youth

Laisser un commentaire