Pourquoi on aime M.I.A.

2
252
views

Plus de quatre ans après Paper Planes, illustrant le film huit fois oscarisé Slumdog Millionaire, M.I.A. sortait, en 2012, un nouveau single, Bad Girls. Dans un clip signé Romain Gavras, elle fait danser des femmes vêtues de burqas, dans un monde oriental bling bling et stylisé au possible. Un retour en grande pompe d’abord annoncé à l’été 2012, finalement officialisé au 5 novembre prochain, date de sortie de son nouvel album, Matangi. L’occasion de  faire le point sur ce qui nous a marqué depuis l’arrivée de cette brune incendiaire originaire du Sri Lanka sur la grande scène hip-pop…

— Parce qu’elle nous somme d’oublier Google et rêve de lancer son propre moteur de recherche : elle nous le prouve tee-shirt à l’appui (qu’est devenu Lycos d’ailleurs…?)

— Parce qu’elle revisite le mot « diva » et exige des femmes en burqa sur scène pour ses concerts plutôt que des bains à l’eau d’Evian.

— Parce qu’elle est (la seule ?) à oser dire que Lady Gaga la recopie. Et que de sa bouche, ça sonne même pas comme une phrase de cour de récré.

— Parce qu’une artiste inclassable originaire du Sri Lanka et qui mélange habilement pop et hip hop, ça ne court pas tellement les rues.

— Parce qu’elle a pris l’habitude de porter des lunettes de soleil sur scène. Et que comparé à Michel Polnareff, on trouve même pas ça ringard.

— Parce qu’elle partage la scène avec Madonna pour le Superbowl et réussit à lui voler la vedette avec un simple doigt d’honneur lancé face à la caméra.

— Parce qu’elle peut dire que sa chanson Paper Planes a été choisie pour le film huit fois Oscarisé Slumdog Milionnaire. Classe, vous avez dit ?

— Parce que selon le magazine Times, elle faisait partie des 100 personnes les plus influentes en 2009 (oui, aux côtés d’Obama, de Madoff et du pape, dans le désordre…)

— Parce que Romain Gavras a réalisé deux de ses clips (Born Free & Bad Girls). Et que c’est la seule pour qui c’est arrivé deux fois.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

15 + neuf =