Pépites en mode off #52 : Veridis Quo

0
2 315 vues
views

Lorsque sort en 2001 Discovery, deuxième album de Daft Punk, les titres One More Time, et Harder, Better Faster Stronger s’imposent vite quasiment comme des hymnes internationaux. Passé quasiment inaperçu alors, le onzième morceau, Veridis Quo (faussement latin puisqu’il s’agit de l’homophone de Very Disco) s’apparente à un savoureux mélange de Rondo Veneziano et de sauce électronique puissante chère au duo masqué. Neuf ans plus tard, les français de Silicone Project lui offrent une seconde vie avec une cover tout simplement addictive. Tout aussi hypnotisantes, les deux autres pépites de cette fin de semaine – signées Glass Candy et Battles remixé par Gui Boratto – causent une dépendance accrue et une écoute répétitive… Enjoy !

Vendredi 10.00 pm :
Issus de l’un des meilleurs labels actuels à mes yeux, Italians do it better, Glass Candy a sorti en septembre dernier un nouvel EP Warm In The Winter, sur lequel figure l’inédit Beautiful Object. « No wave, glam rock, avec un zeste d’italo disco » selon Wikipédia ? En tout cas, le duo américain qui se plaît à mixer les genres a trouvé la traduction musicale du mot « dépendance ».

Samedi 06.00 pm :
Quand le brésilien Gui Boratto prend les commandes, il transforme tout ce qu’il touche en or. Alors forcément, lorsqu’il s’attèle à remixer un morceau de l’excellent groupe de rock Battles, ça donne une petite merveille…

Dimanche 03.00 pm :
Nettement plus disco que l’originale, la reprise de Veridis Quo des Daft Punk par les français de Silicone Project est une pépite de 64 carats. Un véritable voyage interstellaire capable de bloquer la fonction « repeat one » de votre iTunes.

SHARE

Laisser un commentaire