Pépites en mode off #28 : Let’s go trippin’

0
113
views

La trilogie musicale revient cette semaine avec dans ses bagages son lot de surprises. Placée sous le signe de l’insolite, cette sélection fait place cette semaine à des titres ou des interprètes possédant le petit détail qui fait toute la différence. Au programme, de la surf music, avec l’indétrônable Dick Dale, à qui l’on doit le premier morceau du genre, Let’s go trippin’ (et cette semaine, les Pépites en mode off portent son nom).

Vendredi 6.00 pm :
Le début du week-end déferle sur une vague surf rock au son de Dick Dale et de son excellent Pipeline. Surnommé « King of surf guitar », ce guitariste américain connu pour avoir signé le fameux Misirlou, chanson phare au générique de Pulp Fiction, est aussi décalé que sa musique à l’époque. Oui, cette semaine les Pépites font place à l’insolite, et pour preuve : Dick Dale, fervent défenseur de l’environnement, admirait les animaux sauvages et possédait même un tigre surnommé Sam ! Pour l’heure, il est temps de replonger dans sa musique qui nous fait rêver de rouleaux, de bancs de sable, de rochers…

Samedi 04.00 pm :
Avant de les voir sur scène aux festivals Solidays ou Calvi on the rocks, on entame le samedi après-midi au son de Fool’s Gold. L’originalité de ce collectif réside dans l’essence même de leur musique, qui mélange pop, krautrock et mélodies africaines. Non, on ne qualifiera pas leur son de world music, terme beaucoup trop réducteur et souvent péjoratif. L’influence de leur ville d’origine, Los Angeles, se pressent dans chacune de leurs chansons. À son image, ce titre, Wild Window (qui sortira en digital le 20 juin) est cosmopolite, festif, mais toujours raffiné.

Fool’s Gold – Wild Window by Cinq7

Dimanche 08.00 pm :
(NB : les prochaines phrases contiendront un champ lexical qui vous emmènera loin, très loin, aux abords de l’Océan Pacifique…) Signée sur le label Tigersushi, fondé par l’intrépide Joakim, Nakion fait souffler un air nouveau sur l’électro avec Heartbeat, son nouveau titre. Cette sud-coréenne propose une musique étonnante aussi folle qu’inclassable. Un titre qui ne laisse jamais de marbre, pas même un dimanche soir, au refrain entêtant et musicalement hypnotique (Merci Alex Mimikaki).

[audio:http://www.madmoisellejulie.fr/www/madmoisellejulie/wp-content/uploads/2011/05/Nakion-Heartbit.mp3]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × un =