Pépites en mode off #20 : In the side-car

0
88
views

Comme chaque semaine, les Pépites en mode off nous emmènent sur une route musicale en trois temps. Mais cette fois, Madmoiselle Julie, habituellement aux commandes, a fait place à l’émérite Julian Spring, du blog de MyTourManager. Il nous livre sa sélection depuis le side-car…


Gracieusement invité par Mademoiselle Julie, je m’en vais donc chiner dans les nouveautés de ce mois-ci les morceaux qui me font vibrer et me transportent bien au-delà de la porte de Clignancourt. Au menu, que de l’exclu : le revival inespéré des Strokes, le tourbillon sonore de Metronomy et la puissance brute des singes de l’Antarctique. 3 blockbusters qu’il ne faudra surtout pas laisser de côté en 2011 !

Vendredi 5:30 pm :
Pour entamer ce week-end, quoi de mieux que la symphonie offerte par les talentueux Metronomy. 3 ans d’attente pour leur album, c’est long ; mais au regard des nouvelles créations, ça en valait largement la peine. Après le sublime  »She Wants », Metronomy nous offre  »The Look », une perle d’inventivité. Véritable boîte à rythmes humaine, Joseph Mount se place en chef d’orchestre et donne à cette cacophonie une organisation quasi militaire. Assis confortablement dans un fauteuil moelleux, un verre de Chardonnay à la main, laissez-vous emporter par ces synthétiseurs lunaires. Nous avons ici à faire avant tout à de la musique de gentleman !

Samedi 11.30 pm :
Il est bien loin le temps où les petits boutonneux de Sheffield criaient à tue-tête  »I bet you look good on the dancefloor » dans un garage crasseux. Emmené par le penaud Alex Turner (élu Artiste le plus cool par NME en 2005), Arctic Monkeys va battre tous les records avec ce single tonitruant. Leur ascension spectaculaire et leurs prestations live de qualité en ont fait en très peu de temps des piliers du rock anglais. Une carrière qui s’est construite pas à pas ou plutôt brique par brique. La rencontre avec Josh Homme est à coup sur l’une des plus marquantes et cela va se ressentir clairement sur le dernier album  »Humbug ». Un rock plus mature, plus travaillé, plus posé…le temps du rock-garage à la limite du punk est derrière eux: c’est de la musique d’hommes qu’ils font désormais. Le single « Brick by Brick » sorti il y a une semaine annonce un album épuré et sans compromis. Ce titre ne fait pas dans la dentelle : pas de fioritures, on ne garde que l’essentiel, ce qui a fait le succès des Arctic Monkeys. Des lignes de basse simples et répétitives, une batterie omniprésente et la voix distinguée du poète Turner… Le tout agrémenté d’un clip vintage entre road-trip et couché de soleil sur San Diego ; c’est sûr, en 2011, les Arctic Monkeys vont encore faire parler d’eux. À retrouver sur bon nombre de festivals d’été et en bas de chez toi chez ton disquaire !

Dimanche 6.30 pm :
The Strokes version 4.0 est arrivé ! Certes tout n’est pas bon et j’entends déjà les partisans du  »c’était mieux avant » se préparer au combat. Tout n’est pas limpide non plus, mais dans cet amas encore incertain un éclair de génie à surgi. Rappelons que l’accouchement de cet album ne s’est pas fait sans douleur et que nous pouvons nous considérer chanceux d’avoir déjà quelque chose à nous mettre sous la dent. J’ai sélectionné un morceau made in Casablancas ( »Life is Simple in the Moonlight ») qui nous laisse rêveur. Proche de son album solo (Phrases for the young) le songwritter new-yorkais nous livre une vraie pépite. Une montée crescendo qui avait fait le succès d’ IS THIS IT, et un duo guitare-basse qui fait mouche ! Le genre de titre que tu peux te passer dix fois et qui, à chaque écoute, révèle un instant nouveau rendant le tout encore plus dingue et addictif. Sa voix si particulière est pour beaucoup dans cette réussite. Une seule phrase, un seul cri suffit à identifier le coupable de ce futur tube. Suave et lancinant, le sentiment de se sentir bercé(e) se produit en un clin d’œil, puis la folie et cette montée puissante qui te réveille en sursaut pour te rappeler que les Strokes, c’est surtout et avant tout du Rock’n’Roll.

Le chassé-croisé continue. Pendant que Julian Spring s’invite ici, Madmoiselle Julie lui concocte une playlist qui fleure bon le soleil et le rosé frais… C’est par ici.


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

un × cinq =