Miu Miu : court-métrage, conte et raffinement

0
109
views

Deuxième clap pour la marque Miu Miu, qui fait appel pour la deuxième fois à une réalisatrice pour ses Women’s Tales. En février dernier, Zoe Cassavetes (Broken English, en 2007) réalisait « The Powder Room ». Pour lui succéder, la marque a fait appel à Lucrecia Martel, qui signe « Muta », court métrage érotico mystique sur un bateau des plus troublants

On ignore ce qui se trame sur cet étrange yacht. Des femmes dont on ne voit pas le visage, des alarmes, une bande son aussi envoûtante qu’effrayante… Pour ce Muta, les collections de l’automne hiver 2011/2012 signées Miu Miu se dévoilent dans un décor raffiné et troublant.

En argentin, pays d’où est originaire la cinéaste Lucrecia Martel, « Muta » signifie « muette » mais aussi « il/elle transforme » met en scène des mannequins tout de Miu Miu vêtues, énigmatiques, au pouvoir d’un bateau dont on ignore s’il est à quai ou à la dérive. La réalisatrice est connue pour son film La Niña santa, présenté en compétition à Cannes en 2004. Elle a par ailleurs reçu de nombreuses récompenses pour son premier film La Ciénaga. Autre anecdote qui a toute son importance : Pedro Almodovar fait partie de l’un de ses plus grands fans… Il a d’ailleurs produit son dernier film sorti en 2008.

Le premier film des Women’s Tale Miu Miu :
The Powder Room de Zoe Cassavetes

Le deuxième film des Women’s Tale Miu Miu :
Muta de Lucrecia Martel

Miu Miu FW2011 Film « MUTA » by Lucrecia Martel from gabriel on Vimeo.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × 3 =