Now Reading
Marsatac dynamite Marseille (+ invitations à gagner)

Marsatac dynamite Marseille (+ invitations à gagner)

Pour la seizième année consécutive, Marsatac vient clôre la saison estivale et célèbre l’arrivée de l’automne avec une programmation soignée. Pendant 3 jours, du jeudi 25 au samedi 27 septembre prochain, le Festival marseillais, qui fait son retour à la Friche de la Belle de Mai, accueillera, entre autres, Gesafflestein, Acid Arab, Trentemoller, Blackstrobe, Fakear, Claptone, Gramatik, Skip the Use, ainsi que des talents locaux comme Dj Djel, Kid Francescoli… À quelques jours du coup d’envoi, Madmoiselle Julie a rencontré Dro Kilndjian, programmateur du festival. Il nous parle des nouveautés de cette 16e édition mais revient aussi sur les autres festivals qui ont animé la ville cette année, avec plus ou moins de succès. Partenaire de l’événement, elle te fait aussi gagner 2 invitations pour samedi prochain et des tote bag Marsatac signés Tabas… En attendant les photo reports et les interviews des artistes en direct de la Friche ce week-end !

MARSATAC 2014

Madmoiselle Julie : C’est la 16e édition de Marsatac. Qu’est ce qui a changé depuis ses débuts ?
Dro Kilndjian :
Beaucoup de choses ont changé, notamment la taille de la manifestation. Lors de la première édition en 1999, nous avions accueilli 2500 spectateurs, l’an passé nous étions plus de 25 000… Marsatac fait aujourd’hui partie du club des festivals d’importance en France et en Europe. Nous sommes très fiers du chemin parcouru. Le spectre de la programmation s’est également élargi. Au départ Marsatac était un festival exclusivement axé autour de la culture Hip Hop, depuis, nous nous sommes intéressés aux musiques électroniques au sens très étendu, et plus largement aux musiques nouvelles et indépendantes. Aujourd’hui Marsatac continue à proposer une programmation hip hop, bass music très dense mais développe aussi des scènes et des soirées plus rock, pop, electro ou autre.
Le nombre de jours et de scènes a également considérablement augmenté. Des rencontres destinées aux professionnels se sont rajoutées. Un circuit “satellites” est venu renforcer encore l’événement avec des temps gratuits, une après-midi destinée aux enfants, des projections de cinéma, etc…
Marsatac souhaite proposer un panorama ample et une vision à 360° des musiques et des cultures électroniques. Nous axons beaucoup nos programmations sur la découverte et la mise en avant des artistes de notre région. Bref, Marsatac a grandi et s’est amélioré. Nous savons que le festival a encore un énorme potentiel de développement et de perfectionnement. Nous poursuivons cette aventure avec enthousiasme et optimisme. Objectif : passer le cap de la vingtaine avec une fraicheur toujours renouvelée.

« Notre devise : passion, travail, sérieux,
humilité & having fun. »
.

Le festival est de retour à la Friche la Belle de mai. Après les problèmes de lieux rencontrés lors des éditions précédentes, était-ce un vrai choix ou la seule solution possible ?
Nous avions déjà installé le festival à la Friche en 2010 et 2011. Ce furent des éditions marquantes dans l’histoire du festival et pour les festivaliers qui découvraient ce site. Cette année, nous avons souhaité retourner sur ce lieu, rénové à l’occasion de Marseille 2013. La Friche offre aujourd’hui de meilleures conditions d’accueil, des espaces nouveaux, de nouvelles déambulations etc… nous avons également fait un gros travail sur la scénographie des lieux, pour que les spectateurs découvrent la Friche sous un jour nouveau. Nous pensons que La Friche Belle de Mai correspond tout à fait aux esthétiques que nous développons. Un bel écrin pour un beau festival. Le festival a beaucoup bougé ces dernières années; le nomadisme est désormais inscrit dans l’ADN de Marsatac. Nous verrons ce que les années futures nous réserveront en termes d’implantation mais pour cette 16ème édition, nous sommes très heureux de poser nos valises à la Friche.

Cette année, Marseille a vu naître de nouveaux festivals de musique électronique comme le Believe in Marseille ou Acontraluz, qui ont tous les deux été assez contestés. Quel est votre avis sur ces deux festivals ? Comment expliquer l’échec du premier ? Quels sont les risques à éviter pour une première édition ?
Nous avons bien un avis sur la question, et nous avons constaté comme vous que ces évènements avaient suscité pas mal de polémiques mais nous ne souhaitons pas y participer. Nous n’avons aucun conseil à donner à qui que ce soit. Chacun est libre, avec ses compétences et ses réseaux de proposer des soirées et des évènements. Nous ne sommes ni exclusifs, ni omnipotents, le public fait ses choix. La seule chose que nous pouvons dire, c’est que ce métier-là, comme les autres, ne s’improvise pas : il faut être habité d’une certaine dose de courage, de patience et d’humilité, pour s’installer durablement dans le paysage des festivals culturels reconnus pour leur ligne artistique et leur qualité globale. En ce qui nous concerne, nous parlons de culture et d’ambition culturelle forte pour notre ville. Nous travaillons d’arrache-pied, depuis 16 ans maintenant, au montage d’une opération qui place Marseille très favorablement sur la carte des musiques actuelles, au niveau national et international. Marsatac, au niveau national, a beaucoup contribué à redorer le blason de Marseille sur le créneau des musiques actuelles et sûrement pas que…
Nous ne faisons pas le même métier que les organisateurs d’opérations de ce type. Nous travaillons au développement d’un festival à dimension internationale avec tout ce que cela implique de soin et d’implication. Nous sommes des professionnels du secteur reconnus pour notre sérieux et notre professionnalisme. Nous continuerons à travailler en ce sens afin que les musiques et les musiciens que nous aimons trouvent en Marsatac le plus bel écrin possible. Après 16 ans d’expérience, nous avons développé des compétences et une technicité que nous voulons mettre au service d’un public curieux et mélomane. Notre devise : passion, travail, sérieux, humilité & having fun.

Marsatac séduit un public plutôt jeune. C’est plutôt une remarque positive ou négative ? Est-ce voulu de vouloir attirer plutôt des jeunes qu’un public plus mature ?
Nous pensons que cela est tout à fait positif. Notre public reste jeune et ne vieillit pas avec l’événement. Bien entendu certains nous suivent depuis longtemps, nous font confiance et continuent à fréquenter le festival malgré leur grand âge… Nous constatons que notre public est finalement très varié. Le mélange des genres et des gens nous tient particulièrement à coeur. C’est même une marque de fabrique. Nous ne draguons pas plus une catégorie de public qu’une autre, nous avons des propositions artistiques qui peuvent correspondre à tous les âges. The Young Gods, Blackstrobe, Trentemoller ou Superdiscount parleront sûrement aux plus anciens d’entre nous, mais cela ne veut pas dire que les jeunes n’iront pas les voir, et inversement, Figure, Casseurs Flowters ou Gramatik n’attireront pas qu’un public très jeune. Nous souhaitons aiguiser la curiosité de nos spectateurs et leur proposons donc une programmation multi-entrées, qui leur fasse découvrir ou redécouvrir encore et encore. L’amour de la musique n’a pas d’âge. L’an passé, notre spectateur le plus âgé avait 72 ans et nous pouvons vous assurer qu’il ne fut pas le dernier à profiter des soirées tardives et à prendre du plaisir.

Quelles seront les grandes nouveautés de cette édition 2014 ? Des animations ? Des changements ?
Marsatac opening 2014 - 2manyDjsUne soirée d’ouverture sur un lieu totalement inédit, le Palais de la Bourse, avec une carte blanche donnée aux 2 Many DJs. Un nouveau site, une nouvelle implantation, une série de “satellites” dont “la rue du rock” le samedi 20 sept (opération gratuite, présentant une vingtaine de groupes dans les garages de la Rue Consolat, exceptionnellement offerte aux piétons. Un concert-goûter pour les enfants le mercredi 24 après-midi, au Cabaret Aléatoire avec Kid Francescoli entre autres. Une expo du “photographe de rock” Richard Bellia à L’Alcazar. Les expos d’art contemporain de La Friche qui seront accessibles aux spectateurs durant le festival. Une scénographie confiée à deux collectifs d’arts visuel et numérique (WSK et Visual System). Trois scènes dont un club éphémère installé dans les réserves foncières de La Friche, lieu totalement inconnu du public jusqu’à présent. Une quatrième scène à l’extérieur pour danser sous les étoiles. Le toit-terrasse de La Friche investi le jeudi pour un début de soirée tonitruant… Le mieux, c’est encore de venir voir sur place… Plein d’autres surprises seront à découvrir in situ.

Après s’être exporté à Nîmes, Marsatac reste cette année entièrement sur Marseille. Pourquoi n’avoir pas réitéré l’expérience à Paloma ?
Les circonstances n’ont pas permis de réitérer le doublé Nîmes/Marseille cette année et nous le regrettons mais nous continuons à garder des liens forts avec Paloma. Nous travaillons ensemble à la mise en place d’actions communes tout au long de l’année. Nous nous trouvons beaucoup de points communs et d’affinités avec l’équipe de Paloma. L’aventure Marsatac / Paloma n’en est qu’à ses débuts, nous faisons une pause pour mieux repartir ensemble.

Et s’il fallait résumer Marsatac en 3 mots ?
Fête, Plaisir, Pépites musicales… Oups ça fait 4…

Jeu concours :

{ JEU CONCOURS TERMINÉ }

Les 2 gagnantes pour les invitations sont :
Meria + Aude Leuranguer.

Les gagnants pour les tote bags ont reçu un mail :
Maheult
Iris
Eric V.
Sophie D.
Tristan G.
Mathilde P.

Checkez vos mails !

Pour participer :

➽ Aime les pages Facebook Madmoiselle Julie, le blog et Marsatac
➽ Poste en commentaire de l’article, ci-dessous, ton prénom + nom + adresse mail + ton souvenir marquant de Marsatac
➽ Résultats le mercredi 24 septembre 
prochain sur la page Facebook Madmoiselle Julie et ici-même.

Bonne chance !

Plus d’infos :

Marsatac – 16e édition 
Du Jeudi 25/09/2014 au Samedi 27/09/2014
La Friche La Belle de Mai

△  www.marsatac.com
△  Achetez vos pass sur Digitick
△ Les années précédentes sur Madmoiselle Julie

View Comments (92)
  • Alala c’est là que j’ai rencontré mon chéri donc super souvenir, rires, danse, musique, rosé, et amouuur 😉

  • Pourquoi un événement marquant? ils m’ont tous plu alors je vais dire le dernier ! L’an passé avec kassav et i am

  • Oula comment choisir mes meilleurs souvenirs ?! Par quoi commencer, peut être par le plus simple oui. Ah Marsatac, mon premier festival d’ado prépubere!Mes premiers instants mélangée à une foule en délire,tenant une bière et mon premier amoureux mécheux. 7 ans après j’y suis encore!
    Comment ne pas se souvenir de ce merveilleux tunnel psychédélique que nous avez concocter la Friche de la Belle mai, les fantastiques toilettes écolo accompagnés de sciure (où si tu t’approches trop près de la cuvette, elle se colle à tes cuisses et te gratte toute la soirée.)
    Arrêtons les plaisanteries, les lives de 1995, C2C, Shaka ponk (le chanteur s’est jeté dans la foule),Yuksek, toxic avenger, et bien d’autres étaient tout juste fantastiques.
    J’ai hâte de voir ce qu’on nous prépare cette année et je compte sur toi Mademoiselle Julie pour m’y amener accompagnée mon amoureux (qui n’est plus mécheux.)

  • Marsatac? Ce sont des douches de bières, des prétages de chapeaux psychédéliques, des pogos endiablés sur de la musique venue d’ailleurs, perdre ses amis, en découvrir de nouveaux, retrouver ses amis, perdre la tête, sauter dans tous les sens, exploser de joie sur le groupe qu’on attendait, exploser d’amour sur un groupe qu’on n’attendait pas… Marsatac 🙂

  • Écoute Julie, pour le contexte, j’étais avec une amie qui m’a lâché pour retrouver son copain qu’elle avait perdu dans la foule de 3 milles personnes haha Mon moment préféré a donc été de prendre la décision de partir pour faire ce que j’avais à faire: DANSER DEVANT LE MUR DE SON A CE ***** DE FESTIVAL QU’EST MARSATAC! Avec des inconnu(e)s trop sympas. j’étais refaite. 🙂

  • Le souvenir le plus marquant que j’ai de marsatac, c’est d’avoir rencontré Chinese Man il y ‘ a quelques années en tombant par hasard sur eux, j’ai reussi à avoir un autographe, j’étais vraiment super surprise !
    C’est vraiment une ambiance très agréable là bas, j’ai hate d’y retourner !

    Merci et bisous

  • Salut! Merci pour cette belle opportunité d’aller s’amuser!
    Une belle anecdotre de Marsatac ?
    Un pote qui vient me chercher en courant au bar et m’ammène à l’entrée des chiottes où deux meufs étaient en train de se coller des tatouages Malabar sur le cul!
    Discrétion assurée!! on a bien rigolé…

  • Le marsatac de l’année 2012 était tellement magique, que je ne saurais parler que d’un seul souvenir! Foreign beggar, c2c, 1995 et tellement d’autres. Une des meilleures soirées de ma vie, j’espère pouvoir aller à ce marsatac !

  • Souvenir le plus marquant? Kavinsky Night Call et Sex appeal de Sexy Sushi , en 2013, tout ce dont je me souviens bien en fait haha…

  • Mon souvenir le plus marquant est sans conteste pendant l’édition de 2011 à la friche, où, pendant le concert de The Death Set, mes cheveux se sont accrochés au scratch du sac à dos devant moi (note à moi même : ne plus secouer la tête en concert) et j’ai du sauter en rythme avec mon nouveau camarade pendant une bonne quinzaine de minutes avant qu’il comprenne que je ne hurlais pas d’enthousiasme… ok, on dirait un souvenir pourri comme ça mais c’est toujours le premier qui me vient à l’esprit quand je parle de mes premiers festoches 🙂

  • Mon meilleur souvenir?! C’est mon homme que j’ai rencontrer Grace a vous et avec qui je suis depuis presque 2 ans <3
    Merci marsatac d'envoyer les flèches de cupidon avec du bon son!

  • C’est grâce a la passion de personne comme ces organizateurs qu’ on a la chance de profiter de la musique d’avant garde, je suis tres reconnaissante pour nous approcher a la culture de tal façon, pour nous inviter a faire la fête avec eux, et au milieu de l’ambiance de la musique et la danse etre une seule âme, et nous permettre d’être part de cette evenement, et nous donner des raisons pour être hereux dans une epoque où parfois on trouve pas que de mau aises nouvelles, merci de nous approcher a la joie du vivre et de nois faire croire et respirer des airs nouveaux!! Ça donne de la spoire, et ça manque beaucoup dernierment!

  • C’était la première fois pour moi l’année dernière après avoir veçu à Marseille depuis 2 ans. J’ai adoré tout, le lieux (les Docks), l’ambiance et la musique. En plus, c’était mon anniversaire, donc un beau cadeau de ma part 🙂 J’y retourne cette année avec le plaisir! See y’all there!

  • Mon souvenir marquant de MARSACTAC… C’est cette année que je vais m’le créer !!!

    Oui c’est improbable et non pardonnable, et c’est pourtant avec grand regret que pour x raisons, j’ai systématiquement raté les éditions des années précédentes. Mais cette fois, c’est la bonne !

  • Je m’appelle Marjorie gobbo et je n’ai assisté qu’une seule fois a MARSATAC EN 2011 !! Ma première rencontre avec la folle Equipe de chinese Man !!! Quelle scène !! De nombreux déhanchés et c’était parti pour de nombreuses minutes ou je restais insassiables de dance floor! Bon son bonne ambiance bon groove avec seulement du jus d’orange (c’est moi SAM) !!! Tout ce que j’aime et aimerais retrouver cette année avec la superbe sélection 2014!!!
    A très vite !
    Peace live and fun !

  • Mon moment le plus marquant est le passage, l’an dernier de Boris brejcha, c’était la première fois que j’allais a marsatac :)!

  • Hello,

    Première fois à Marsatac donc aucun souvenir. Le premier sera donc bien ce wk.
    Je viens d’arriver à Marseille et espère pouvoir retrouver une bonne ambiance, de la bonne humeur et de la grosse techno !!!

    Des bises !

  • Un des meilleurs souvenirs (j’y suis tous les ans depuis 5 ans) c’est quand Xzibit se trimballe dans le festival à la friche, moi aussi, je le bouscule et il me sourit et monte improviser une session pendant le DJ est de la fine équipe… Tout le monde avait la banane puisque personne s’y attendait. Bonne ambiance quoi !!

  • Je me souviens du Marsatac 2012 .. Par ordre de passage: 1995, Orelsan puis C2C .. C’était la première fois que je voyais ces artistes sur scène, et j’avais passé une soirée de folie.

  • Marsatac sera une première pour moi, qui suis marseillaise depuis peu mais les Casseurs Flowters et Dj Djel sont mes deux grandes attentes;)

  • Le meilleur souvenir, MOS DEF au J4 pour une prestation incroyable. D’ailleurs j’en ai renversé et mon pétard et ma pompote! 🙂 Mais c’était pour la bonne cause ! EXQUIIIIIS !

  • Le meilleur souvenir, MOS DEF au J4 pour une prestation incroyable. D’ailleurs j’en ai renversé et mon pétard et ma pompote! 🙂 Mais c’était pour la bonne cause ! EXQUIIIIIS !

  • Mon meilleur souvenir date de l’édition 2011 où j’ai enfin pu voir Chinese Man et le faire découvrir à une bande d’ami qui se sont déchainé pendant leur passage, une ambiance et un partage qui fait vraiment plaisir ! 😀

  • Salut, pas encore de souvenir marquant étant donné que ça sera ma première édition mais vu la progra je pense que je vais en avoir des pas mal !!

  • Polysics et Saul Williams ex-aequo en 2008, esplanade J4 ! Deux sets de pure folie, une ambiance de dingue, un spot idyllique, c’était juste P.A.R.F.A.I.T !!!!

    Manon LASLAZ
    laslazm@gmail.com

  • hello
    mon meilleur souvenir : general eletrciks decouvert aux docks y a 4 ans , death in vegas a la friche y a 3 ans, chinese men l’an dernier.. des souvenirs en pagaille .
    cette année je n’ai pas pris de billet (il parait que c ‘est la crise) et j’aimerai bien avoir un souvenir aussi 😉

    bises

  • Mon meilleur souvenir de Marsatac : le tout premier, en 2000 au Doc des Suds, ça rajeunit pas ! Une super ambiance et une belle errance de scène en scène dans les vapeurs de la soirée 😀

  • Mon meilleur souvenir Marsatac … c’était en 2012 à Nîmes ! Mon pied cassé n’a pas eu raison de ma volonté, Electric Guest et C2C, au Paloma nouvellement inauguré. J’avais mal, mais j’étais bien. Mais j’avais mal.

  • Bonsoir,

    Malheureusement, pas de souvenir marquant de Marsatac car pour moi, ce sera la première année ! Je n’ai entendu que du bien de ce festival donc c’est avec plaisir que je vais le découvir ! La bise !

  • Meilleur souvenir… Le fameux Gang des Peaux Rouges… Les copines pour la vie. Un tube de gouache rouge donné par un inconnu, des copines un peu saoules, deux traits sur chaque joue et le tour était joué… Marsatac a créé le gang, une amitié indestructible et bientôt un marque.. Marsatac, bien plus qu’un simple festival. Malheureusement je ne pourrai pas y assister cette année, je suis en Amérique Latine pour quelques mois. Mais en fait ça serait carrément top de donner des places aux copines pour fêter nos un an… (vanessa, clem, pauline, célia, laury). Des bises (à quelques heures) du Machu Picchu

  • Hello!

    Meilleurs souvenirs: Mos Def, Tumi and the Volume
    J’avoue je ne me souviens pas de tout !

    Merci!

  • Un meilleur souvenir ? Non, des !
    Des rencontres musicales, plein ; des retrouvailles amicales, à la pelle.
    Mais surtout, surtout, la plus belle des officialisation amoureuse il y a deux ans. Et on revient en pèlerinage ce week end.
    Une idée de cadeau d’anniversaire ? (un indice : j’ai déjà le tote bag 🙂 )

  • Les 2 gagnantes pour les invitations sont :
    Meria + Aude Leuranguer.

    Les gagnants pour les tote bags ont reçu un mail :
    Maheult
    Iris
    Eric V.
    Sophie D.
    Tristan G.
    Mathilde P.

    À vos mails !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

dix − huit =

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019