Now Reading
La semaine de… Total Warr ● (2/5) Corbay, Calvi

La semaine de… Total Warr ● (2/5) Corbay, Calvi

Leur guerre à eux comporte 2 “r”. Pour ses soldats Benjamin et Guillaume, alias Kiki et Guigui de Total Warr, s’ils montent au front, c’est de manière pacifiste et plutôt déconneuse, toujours en musique. Car pour ces deux Parisiens, la musique est avant tout synonyme de fête. Sans jamais se prendre au sérieux, ces deux-là se font vite un nom : après leur titre Gangsta Rap choisi par Kitsuné pour figurer sur la compile Kitsuné Parisien en 2011, ils sortent leur premier EP “Corbay” en juin dernier et enchaînent les lives, de Paris à Brooklyn en passant par les festivals, du Printemps de Bourges à Calvi on the rocks. Pour sûr, l’aventure commence à peine…

Avant la sortie de leur second EP “Loisy”, le 12 février prochain, ils se posent chez Madmoiselle Julie pendant une semaine et nous ouvrent les portes de leur univers. Pour ce faire, ils ont choisi de présenter leurs potes qui font partie de l’équipe Total Warr de près ou de loin, à travers des portraits de super-héros… Les EP du groupe portent d’ailleurs leurs noms ! Le premier à passer le test est Corbay… Rencontre.

Présentation :
Bout en train comme on en connait peu, fidèle partenaire de soirées à souvenirs flous, son nom de famille est devenu son prénom ainsi que le titre de notre dernier EP en date. Fêtard invétéré, on n’a jamais vu de mémoire d’homme cet individu se mettre en colère. Toujours prêt à rendre service, il a vu son appartement se transformer en “Corbay Club”, si bien qu’il n’était pas rare d’entendre, il y a encore quelques mois de ça, la maxime suivante : “Comment ça ? t’es jamais allé au Corbay club ?”.

On se souviendra longtemps de Calvi on the rocks 2012 (voir les photos souvenirs plus bas) où les heures de sommeil étaient devenues un accessoire superflu. On revoit encore Corbay nous gratifier inlassablement de sa question fétiche du summer 2012 : “on est bien là nan ?” Danse rituelle, pieds dans l’eau et coups de soleil. L’homme dispose d’un sens orthographique réduit à néant par un jmenfoutisme exacerbé, mais il a définitivement bon fond ce qui compense très certainement l’êtat de son foie.

Où le trouver ? : Quai du canal saint martin, Corbay club.

Surnom : Corbax.

Maxime favorite : “On est bien là”

Signe particulier : Danse rituelle dite “danse de la clope”. Bras tendu le long du corps, clope aux doigts, on bat le rythme à l’aide d’un mouvement de poignet bien sec.

Chanson : Hymne du corbay club si il en est : Daphni – ye ye

Quelques souvenirs d’un été à Calvi…

© Matthew Oliver

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019