La semaine de… Alix Thomsen

0
395
views

Rendre les classiques intemporels : telle est la mission que s’est fixée Alix avec sa marque de prêt-à-porter Thomsen. Depuis 2009, avec son fiancé Lionel Bensemoun, elle imagine, toujours avec élégance, des chemises pour homme et femme, et remet au goût du jour le motif Liberty ou les carreaux, qu’elle affectionne. Preuve que la mode sait faire fi des tendances éphémères et sait aussi se contenter de basiques. Ses petites chemises habillent Léa Seydoux, Anne Hathaway (sur le tournage du film One Day) et même Felicity Huffman alias Lynette dans Desperate Housewives ! Pour cette semaine d’Octobre, elle nous fait découvrir son univers fait de tissus, de culture et de lieux parisiens à la fois chics et simples, à son image. Mais en attendant, l’heure est aux présentations…

© Fabien Pochez

5 questions à Alix…

Cinq choses que tu souhaites concrétiser avant janvier 2012 ?
– Me couper les cheveux et devenir rousse, ça c’est fait ! Je sors de chez le coiffeur…
– Emmener mon fiancé 4 jours sans enfant, sans travail. J’ai booké les billets pour octobre. Ça, c’est presque fait !
– Restructurer ma boîte, trouver un investisseur… Ça intéresse quelqu’un?
– M’initier au squash et en faire une fois par semaine
– Trouver une super stagiaire. Envoyez vos C.V.!

Ta journée type ressemble à…?
Elles sont toutes différentes mais si on schématise, je profite de ma fille le matin à la maison et je travaille à travers la ville l’après-midi. Quand je rentre vers 20h, je me mets aux fourneaux et j’invente de nouvelles recettes avec ce que je trouve dans le frigo. Je couche les enfants et je profite de mon fiancé.

Si tu étais une boutique à Paris ?
Je serais la mienne avec un jardin et un côté salon en plus.

Si tu étais une fringue ou une marque de fringues tu serais quoi et pourquoi ?
Thomsen, ma marque : c’est moi. Je traduis vraiment ce que je suis à travers l’univers de ma marque.

Les trois chansons qui ont marqué ta vie jusqu’à présent ?
Difficile d’en choisir 3 car chaque moment important de ma vie est marqué par une ambiance musicale différente, et je n’arrive pas a faire une échelle de valeur. Mais disons que quand j’étais petite mon père me chantait « Heureux qui comme Ulysse » de Brassens tous les soirs avant de m’endormir, c’était notre chanson. Aujourd’hui je chante tous les soirs « Les feuilles mortes » d’Yves Montand à ma fille. Et moi j’ai choisi l’album « Switzerland Heritage » d’Herman Düne, je m’y sens comme chez moi.


Herman Düne – Speed of a star

La semaine d’Alix…

▲ Mardi ● culture ● son livre de chevet
▲ Mercredi ● mode ● son coup de coeur au Salon du Textile
▲ Jeudi ● TV ● L’émission qu’elle regarde sans zapper
▲ Vendredi ● luxe & co ● son coiffeur préféré

Sa collection pour l’hiver 2011/2012…

© Adeline Mai

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here