L’élégance innée de Pierre Niney

0
781 vues
views

Du Cours-Florent à François Ozon il n’y a qu’un pas ? Pas si sûr… Pourtant, avec une facilité déconcertante, Pierre Niney est parvenu à effectuer le grand écart. Désormais affranchi de la Comédie-Française, dont il était pensionnaire, l’acteur a tourné sous la houlette du prestigieux réalisateur français pour Frantz, un drame somptueux en noir et blanc.

frantz-ozon © Mars Films

Bridesmaid Dresses uk Pour Frantz, sa nouvelle réalisation, François Ozon s’attaque au registre historique et plonge dans l’Allemagne d’après-guerre, en 1919 plus exactement. Meurtrie depuis la disparition de son fiancé, décédé dans les tranchées, Anna se rend inlassablement sur sa tombe. Mais un beau jour, elle fait la rencontre d’Adrien, un ami de son ancien compagnon. La venue de ce jeune Français n’est pas du goût de tout le monde au village…

Une esthétique particulière sert ce drame filmé en noir et blanc. Deux ans après Une nouvelle amie, Ozon aborde une énième fois le thème du deuil dans ce remake de Broken Lullaby d’Ernst Lubitsch, film lui-même adapté d’une pièce de Maurice Rostand de 1930. Il offre à deux jeunes talents les rôles principaux, ceux d’Anna et d’Adrien. La lumineuse Paula Beer entre en harmonie avec l’étincelant Pierre Niney, qui n’a plus besoin de prouver la justesse de son jeu d’acteur. Après Five, sorte de buddy movie à la française, l’ancien pensionnaire de la Comédie-Française porte la moustache avec une élégance folle, tout en parvenant à donner une dimension dramatique à ce nouveau chef-d’œuvre.

Sortie en salle le 7 septembre 2016.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here