Été 2016 : tendances et contrastes

0
1 362 vues
views

La mode du printemps / été 2016 s’annonce étonnante et paradoxale. Zoom sur les défilés phare de la Fashion Week, de Saint Laurent à Chloé en passant par Maison Margiela, et sur leurs inspirations. Années 90, souffle venu d’Asie, sportswear ou allure métallisée… Les tendances se comptent au pluriel cette année !

Inspiration nineties

Plus excentriques que la décennie 70, moins disco que les années 80, les nineties font souffler un vent de fantaisie sur les dressings, imposant un look d’éternel adolescent à quiconque porterait sweat fluo, veste en jean aujourd’hui – ou sa robe avec des baskets, comme je vous en parlais ici. C’est pourtant le pari fou qu’ont pris de nombreux créateurs.

défilé ©Proenza Schouler défilé ©louis vuitton
Proenza Schouler / Louis Vuitton

Si certains disent que « 2016 est le nouveau 1996 », Proenza Schouler ou Louis Vuitton ont confirmé la tendance en remettant sur le devant de la scène le top découpé aux épaules, tandis que le « crop top », ce petit haut moulant laissant apparaître le nombril, a été revu et corrigé par Alexander Wang, Michael Kors ou encore Dior.

défilé ©saint laurent défilé ©Chloé
Saint Laurent / Chloé

Quant à Saint Laurent et Chloé, ils ont offert une nouvelle jeunesse à l’indémodable jean, décliné en veste pour le premier et en robe mini, version denim brut et délavé aux coutures, pour la seconde.

Le retour du kimono

Après avoir fait une incursion très remarquée dans la sphère mode l’an passé, le kimono opère un retour en force cet été. Décryptage de cette nouvelle pièce indispensable, à porter aussi bien dans la rue que sur les plages de sable fin… 

defile©maison-margiela defile©diane-von-furstenberg
Maison Margiela / Diane von Furstenberg

Évoquant une allure de geisha moderne, le kimono version Maison Margiela – toujours aussi minimaliste et futuriste – se veut court et coloré et se porte avec une ceinture, une longue jupe et des Salomé. Même état d’esprit chez Diane von Furstenberg, où le kimono, plus épais et de couleur pastel, s’impose comme la veste de mi-saison.

défilé© top shop unique defile©jonathan-saunders
Jonathan Saunders / Top Shop Unique

Chic et long chez Jonathan Saunders, il joue à fond la carte du style asiatique avec des imprimés fleuris. Les podiums du défilé Top Shop Unique lui confèrent un style plus pop, façon blazer à pois, ceinturé à la taille.

Longues robes et jupes fendues

Si la jupe crayon, légèrement fendue à l’arrière, remonte aux années quarante, il faudra attendre bien plus longtemps pour que le modèle fendu sur le côté ne se démocratise réellement. Cet été, nombreux sont les créateurs à avoir cru en son potentiel.

défilé ©Saint Laurent défilé ©Saint Laurent 2
Saint Laurent

Hedi Slimane, chez Saint Laurent, l’imagine excentrique en imprimé tigre, ou plus glamour en version nuisette noire laissant apparaître une jambe nue.

Chloé / Diane von Furstenberg / Iris van Herpen

Quant aux robes longues et fluides, toujours aussi glorieuses à l’approche du mois de juin, elles jouent la carte de la transparence chez Chloé, ou redoublent de chic avec leurs papillons dorés et brodés chez Diane von Furstenberg. En trompe l’œil pour Iris van Herpen, le jupon métallisé ose un jeu de transparence qui le fait paraître d’autant plus vaporeux.

Métal, le chic intergalactique

Une poussière d’étoiles s’abattait déjà sur nos tenues au printemps dernier. Cette année encore, la tendance se confirme : matières irisées et tons dorés ou argentés font leur come-back dans toutes les garde-robes. 

3.1 Philip Lim / Isabel Marant / Diane von Furstenberg

La Fashion Week printemps été 2016 l’a largement démontré : les couleurs métallisées apportent originalité et modernité aux tenues légères, tout en leur donnant une certaine élégance, jamais snob. La tendance métal s’empare de tous nos vêtements, depuis le short – vu sur le défilé de 3.1. Philip Lim – jusqu’au kimono d’Isabel Marant en passant par le combishort de Diane von Furstenberg.

défilé ©Saint Laurent défilé©Maison margiela
Saint Laurent / Maison Margiela

Chez Saint Laurent, Hedi Slimane, directeur artistique de la Maison, a prouvé que les vêtements irisés – comme une robe fluide et sexy à souhait – s’associent à merveille avec des chaussures à talons de couleur vive. Maison Margiela a également osé le métal avec un jupon aux allures de flots dorés.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here