Now Reading
Les oiseaux de bon augure de Chanel

Les oiseaux de bon augure de Chanel

La Mode (avec un grand M) s’est toujours voulue miroir de notre société, dictant de nouveaux codes ou revendiquant des valeurs. Après avoir intégré des éoliennes à son défilé du printemps été 2013, affirmant ainsi son souci écologique, Karl Lagerfeld revient au sein du Grand Palais et impose son regard acerbe et toujours franc sur l’actualité pour sa collection couture du printemps 2013. Avec, comme point d’orgue de son show aux allures de forêt féérique, la question du mariage pour tous.

Des oiseaux blancs se sont posés sur le sable blanc du Grand Palais. Avec ses mannequins coiffées de plumes, qui rappellent celles de leurs robes, blanche, noire ou rose pâle, en tweed ou en dentelle, Karl Lagerfeld signe un nouveau défilé majestueux pour sa collection Couture du printemps prochain. C’est le regard presque triste et plein d’innocence, réhaussé par des traits de khôl charbonneux formant une étoile au coin de l’œil, que les femmes Chanel ont arpenté ce décor de forêt intrigante.

Pour clore le spectacle, un couple de deux femmes, accompagnées d’un petit garçon (Hudson Kroenig, le filleul du couturier) sont apparues, comme un point d’exclamation. Une manière d’illustrer le point de vue de Karl Lagerfeld sur la question du mariage pour tous : “Je ne comprends même pas que cette discussion puisse avoir lieu en France, où l’Eglise et l’Etat sont séparés depuis 1905.”

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019