Chanel Cruise 2011 investit Saint Tropez

1
5 210 vues
views

K arl Lagerfeld et ses belles égéries avaient illuminé Venise l’an dernier, à l’occasion du défilé de la collection Cruise de Chanel. Cette fois-ci, c’est le port de Saint Tropez qui a accueilli Karl mais aussi Diane Kruger, Vanessa Paradis, ainsi que les mannequins phares de la maison de prêt-à-porter comme Natasha Poly ou Abbey Lee. Sur le quai du mythique port de Saint Tropez,  élégance et décontraction osaient un mariage inédit, invitant de nouvelles matières, osant le retour du jean en lui offrant un nouveau prestige…

chanel cruise 2011a chanel cruise 2011b

Chacun des passages du défilé s’apparente à une tenue casual, pour le jour, ou plus élégante, pour les soirées. A l’image de la ville au clocher ocre et rouge, les tenues sont un savant mélange de tradition et de modernité : bottes beiges, mini jupe, blouse et sac à chaîne dorée (à gauche) jouent la carte du conventionnel, tandis qu’une robe longue noire transparente et brillante (à droite) vient donner un peu d’audace aux folles soirées d’été.

chanel cruise 2011c chanel cruise 2011d

Avec ses deux tops phares, Abbey Lee (à gauche) ou Freja Beha (à droite), Karl Lagerfeld a réuni tous les ingrédients du succès de la maison Chanel. Et dans cette optique, il revisite le tweed avec un ensemble jaune moutarde, porté avec des spartiates dorées aux lanières grimpantes jusqu’au genou, comme du lierre. Le vichy est également de retour, simplissime au possible, porté avec un jean aux couleurs claires, et accessoirisé d’une simple ceinture. Comme pour prouver que le chic chez Chanel passe d’abord par la sobriété.

chanel cruise 2011e chanel cruise 2011f

Allure bilitis pour Natasha Poly (à gauche), une longue robe vaporeuse aux couleurs pastel semble flotter dans les airs, et impose un retour de l’influence de mai 68 dans nos garde-robes. En soirée, une jolie robe noire scintillante ose une déclinaison en trio de matières, et vient structurer la taille. Entre fraîcheur, légèreté et classe suprême, Chanel n’en finit plus de nous étonner…

1 COMMENT

Laisser un commentaire