Now Reading
Calvi on the rocks 2012 (2) : Des bulles et du son

Calvi on the rocks 2012 (2) : Des bulles et du son

Peu de sommeil, du bon son, des blessures au pied, un semblant de migraine, des cernes… Voilà de quoi résumer ces premières 48h à Calvi. Pour ce deuxième jour, direction la plage Diesel InCasa à nouveau pour un set de The Hacker. Gesaffelstein est présent, il sera le soir même au Théâtre de Verdure pour clore la soirée après Kindness, The Shoes et Breakbot… Comme on dit Chez Tao : Vivez heureux aujourd’hui car demain il sera trop tard.

On the beach

Pendant que certains boivent une Singha ou font des bulles (à gauche), d’autres se font maquiller par les stands MAC présents cette année sur la plage InCasa (un diaporama sur le site Vogue ici). Après avoir croisé Batman le premier jour, cette fois c’est DSK qui apparaît, peignoir de rigueur, sur le sable dans la foule endiablée… Deux pour le prix d’un, qui plus est.

Plage du Bout du Monde

Côté nuit :

Kindness

La nuit tombée, on se faufile aux premiers rangs du Théâtre de Verdure pour admirer le beau Adam Bainbridge aka Kindness. Vêtu d’une chemise hawaïenne, avec ses longs cheveux bruns, il nous offre un live concis, efficace et propre, à l’image de son premier album sorti il y a quelques mois. Le jeune homme a de l’énergie à revendre et nous le prouve en tapant un peu partout avec les baguettes de son batteur. Le meilleur morceau, à mes yeux, House, nous transporte quasiment jusqu’en haut de la Citadelle…

Breakbot •• Gesaffelstein

Avec sa disco dansante, Breakbot assure un long set derrière ses platines aux allures de jukebox pailleté. Avec sa chemise blanche, son pantalon et son blazer noir, Gesaffelstein lui succède dans une ambiance sombre mais survoltée. La soirée se finit à l’Annexe du club 24, sans clim et avec beaucoup de sueur et de fumée, avec Jennifer Cardini et Ewan Pearson.

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019