Now Reading
Les commandements de l’été d’Isabel Marant

Les commandements de l’été d’Isabel Marant

Délaissant cette saison son idée de mode élégante et faussement minimaliste, la parisienne Isabel Marant livre une mode beaucoup plus décomplexée pour le printemps été 2012. Sur le podium, elle nous présente dans une sorte de chinerie chic, des silhouettes pleines de fantaisie, avec des pièces audacieuses allant du revival du sportswear en passant par le jean washed (délavé). En 5 commandements, voici les pièces phares de son été…

Le jean patchwork rose tu plébisciteras

Les défilés d’Isabel Marant ont cette force et cette cran de remettre sur le devant de la scène, saison après saison, des pièces qu’on aurait pu croire désuètes. Cet été, elle se paie le luxe de rendre le jean patchwork terriblement chic, dans un dégradé de roses : version robe ou pantalon, à porter avec des sandales beiges ou dorées.

Du sportswear tu feras une religion

Pour cette collection qu’elle a imaginé “comme sortie de la valise idéale d’une globe-trotteuse”, Isabel Marant plante le décor – et le drapeau à bandes et étoiles : elle remet au goût du jour le tee-shirt estampillé d’un numéro, comme ceux que portent les footballeurs américains.

Le jean washed tu arboreras

Si l’imprimé tie and dye a fait ses preuves en 2009, le jean washed fait un retour fracassant grâce aux coups d’aiguille de la créatrice française. Il se pose sur des combinaisons au style boyfriend, amples et confortables.

L’imprimé python tu oseras

Les saisons passent et l’imprimé python reste : grand favori des créateurs, il s’impose (encore) comme l’un des incontournables de l’été 2012 : robe courte ou pantalon à revers, il donne de la fraîcheur et un côté sauvage aux tenues les plus sobres.

Dans un gros pull coloré tu te loveras

Le pull faussement rapiécé à lanières colorées : avouez que l’idée était plutôt osée. Sans aucun complexe, Isabel Marant tisse une mode comme tout droit sortie d’une friperie de luxe : sage mais pas trop, élégante sans jamais le revendiquer.

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019