Now Reading
La semaine de… Marie Madeleine ● (3/5) Cosmotropia De Xam

La semaine de… Marie Madeleine ● (3/5) Cosmotropia De Xam

Créature mystérieuse, Marie Madeleine nous étourdit depuis quelques mois déjà. Après un premier clip plein de sensualité au bord de l’eau chlorée dans Swimming Pool (remixé notamment par Jacques Renault) et l’EP No Love, elle revient avec un deuxième EP Ural Baikal Amour, un voyage chimérique et érotique porté par trois morceaux et leurs remixes (dont un de Populette, duo new-yorkais intime de The Rapture). Jarco Weiss, Herr 2003, et Gregory Wagenheim, les trois créateurs de cette « femme mi pute mi soumise » (pour reprendre leurs termes) nous invitent cette semaine au bord de leur piscine pour cinq jours passés à découvrir leur univers. Aujourd’hui, place à leur coup de cœur énigmatique et psychédélique : Cosmotropia De Xam.


Ce qu’en dit Marie Madeleine :

“Difficile de parler de Cosmotropia De Xam, prétendument originaire de Kaboul, plus vraisemblablement basé entre Berlin, la côte ouest américaine, et un point indéterminé du cosmos. On aime ses vidéos énigmatiques, sensuelles, psychédéliques, contemplatives, cauchemardesques ; on aime aussi la simplicité des moyens mis en oeuvre : un miroir souple, des jeux de lumières, la superposition d’images tirées de vieux films d’horreur ultra esthétiques via VHS… Quant à la musique qui l’accompagne le plus souvent (Mater Suspiria Vision, Pwin Teaks ou How I Quit Crack) bien qu’assez extrême, elle est aussi une inspiration pour nous.”

Son nom pourrait faire penser à une ville intergalactique : Cosmotropia De Xam est en fait le pseudonyme de cet artiste qui montre que (si l’on en doute encore) les groupes à l’univers psyché comme MGMT et Empire of the Sun n’ont rien inventé. Influencé par le new-age, les films d’horreur des années 70, l’ésotérisme, le côté mystique des religions, CDX réalise des vidéos où la fantaisie des images s’apparentent à des hallucinations sous psychotropes. Ce défilé quasi subliminal de scènes occultes ne serait rien sans la musique qui l’accompagne, parmi lesquels le groupe Pwin Teaks (et son titre entêtant I will always love you notamment), qui nous plonge dans un manoir où house et chillwave révèlent leur plus bel habit sombre…

Plus d’infos :

▲ Cosmotropia De Xam sur Vimeo
▲ Pwin Teaks sur Myspace

View Comment (1)
  • Moi aussi j’ai été envoûté depuis plus d’un an déjà sur la musique de CDX.
    …et depuis ce temps (de votre revue ici), avec toute l’actualité de CDX rien que cette année, je pense que vous aurez du pain sur la planche pour réécrire une nouvelle revue 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

vingt − quatorze =

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019