Now Reading
Burning Man, surréaliste et hors du temps

Burning Man, surréaliste et hors du temps

Si vous faites partie des 1 274 000 téléspectateurs qui ont suivi France 5 le 3 janvier dernier, vous avez sûrement pu admirer l’étonnante atmosphère de l’événement Burning Man. Antoine de Maximy prenait place au cœur de la communauté temporaire qui se retrouve dans le désert du Nevada, pour le nouveau numéro de son émission J’irai dormir chez vous. L’occasion de découvrir de l’intérieur ce rassemblement particulier et éphémère à travers une sélection de photographies trouvées sur le Net…

Burning Man est né après que Larry Harvey a brûlé un mannequin géant sur une plage de San Francisco en 1986 – un acte qui a suscité un engouement inattendu. Aujourd’hui, l’événement existe depuis 1990 mais a lieu dans le désert de Black Rock, dans le Nevada, depuis seulement 1997. Avec une affluence massive – 68 000 participants en 2013 –, le festival, qui se tient au mois d’août, est une parenthèse surréaliste, dans un lieu hors du commun, avec des paysages lunaires, exceptionnellement plats.

Chaque année, les “Burners” se déguisent et mettent au point des véhicules impressionnants autour d’un même thème. Mais la force de Burning Man réside surtout en ses principes. Plus qu’un simple festival, l’événement prône l’hédonisme, l’expression artistique et la liberté (sous toutes ses formes, que cela passe par la nudité ou l’abandon des spécificités de notre société moderne, comme le commerce).

Photos © Eric Bouvet & Twita2005

Une étonnante bouffée de folie et d’insouciance à rédécouvrir dans le replay de J’irai dormir chez vous :

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019