Trois albums pour un automne moins monotone

0
842 vues
views

Sur le podium de cet automne 2015, trois valeurs sûres se partagent les honneurs de la critique et du public mais tous ont en commun une chose : ils confirment leur talent malgré le temps qui passe. Dans nos casques ou écouteurs, les derniers albums de Foals, Beach House et Tame Impala rendront l’hiver un peu moins éprouvant. Explications, en musique.

Foals – What Went Down

FoalsCover

Quatrième opus de la bande à Yannis Philippakis, What Went Down est ce genre de petit bijou auditif que l’on aurait envie d’écouter en boucle. À chacun de leur nouveau disque, Foals confirme son aptitude à faire toujours mieux et à nous surprendre. Comme d’habitude, l’album s’ouvre sur des tonalités rock et énergiques, laissant progressivement place à des ballades douces, qui montent en puissance au fur et à mesure. Mention spéciale pour Birch Tree et Give It All, même s’il est bien évidemment difficile de ne retenir que ces deux morceaux.

Beach House • Depression Cherry

beach-house-depresssion-cherry-album1 La couleur de l’été ? Cerise ! C’est en tout cas le constat d’Alex Scally et de Victoria Legrand, les Américains du duo Beach House. Cet automne, ils font leur grand retour avec un cinquième album intitulé Depression Cherry, et qui succède à Bloom, sorti il y a trois ans. Classé parmi les meilleurs albums selon la référence américaine Pitchfork, ce disque est dans la veine de leurs les précédents : doux, mélancolique, harmonieux, il nous enveloppe d’une dream pop pour un rêve musical éveillé. Mention spéciale pour Beyond Love, qui n’est pas sans rappeler The Radio Dept.

Tame Impala • Currents

Tame Impala Currents

Et s’il n’en restait qu’un, ce serait celui-là. Le prodige Kevin Parker a encore frappé avec son groupe Tame Impala, et pour son troisième album studio, l’Australien est allé encore au-delà de nos espérances. Outre l’indescriptible Let it Happen et sa petite sœur Eventually, aussi planants que puissants, la magie opère sur les treize titres du disque. Pas étonnant, donc, que The Guardian, Pitchfork et bien d’autres ont été conquis. Mention (très très) spéciale pour The Less I Know The Better et Love / Paranoia.

Plus d’infos :

Les chroniques d’albums sur Madmoiselle Julie
➽ Écouter Foals sur Deezer / Spotify / Apple Music
➽ Écouter Beach House sur Deezer / Spotify / Apple Music
➽ Écouter Tame Impala sur Deezer / Spotify / Apple Music

Laisser un commentaire