humour

Le FauxRoscope – Septembre 2019

Non approuvé par Madame Soleil, le FauxRoscope fait l’état des lieux et vous prodigue quelques conseils à garder dans un coin de votre tête, au cas où…

The Last Man on Earth, ou quand la solitude devient le théâtre de l’absurde

Parmi mes coups de cœur de cette fin d’année 2016 (je vous avais déjà parlé…

Comment survivre en open space ?

S’affranchir des murs et des cloisons pour vivre tous ensemble, pour le pire et pour le meilleur. C’était un peu la fausse promesse des mecs (les frères Schnelle, dans les années 50) qui ont inventé cette nouvelle manière de vivre ensemble. Sauf que, dans la pratique, la réalité est évidemment toute autre. Enterrant à tout jamais le commandement selon lequel “tu aimeras ton prochain”, ces bureaux sans cloisons sont loin de garantir un monde sans haine ni violence. Bien au contraire. La preuve par 5.

À double sens #23 : Anachronismes & Jessie Ware

Parfois, le septième art (ou l’art tout court) s’emmêle les pinceaux. Quand le temps se fige, sur la pellicule ou le tournage d’un film, des détails ont alors tout leur sens. La technologie ou une paire de Converse débarquent comme par magie dans la cour de Marie Antoinette selon Sofia Coppola, les créatures de La Planète des singes boivent leur café lunettes de soleil sur le nez, Salvador Dali porte un tee shirt à l’effigie de Vampire Weekend, Mona Lisa s’offre un tour en cabriolet…  La sélection visuelle de la semaine confond les époques et rassemble de beaux anachronismes. Elle s’accompagne du clip Sweet Talk de Jessie Ware.