Pour un peu plus d’humilité

3
3 438 vues
views

Est-ce que les gens naissent égaux en droits ? Vaste question, me direz-vous, mais répondre à l’interrogation de ce cher Maxime n’est pas à l’ordre du jour. Plus les jours passent, plus certaines situations m’accablent et plus je me demande où est passée cette chère valeur que Wikipédia définit comme étant « le trait de caractère d’un individu qui se voit de façon réaliste » et que l’on nomme plus communément : l’humilité. La modestie.

melanie-laurent-by-david-bellemere-for-elle-france-november-27th-2015-2

Et dans la vie de tous les jours, force est de constater que les contre-exemples de l’humilité ne manquent pas. Il y a ceux qui n’avoueront jamais qu’ils ne sont pas le futur joker de Claire Chazal mais juste un assistant de rédaction dans une boîte de sous-traitance de seconde zone. Il y en a d’autres qui voient déjà leur nom en lettres rouges sur l’Olympia alors qu’ils répètent tous les vendredis soirs dans le même garage depuis cinq ans, avant de se produire dans la salle des fêtes de Trouville à chaque nouvel équinoxe. En me lisant, ma mère me hurlerait dessus en clamant que ces gens-là ont sûrement beaucoup d’ambition et des rêves plein la tête, et qu’on ne doit pas leur en vouloir pour autant.

Le problème avec la non-humilité, c’est qu’elle a la même odeur dégueulasse que le parfum de la starlette de télé-réalité qui sera remplacée par une autre dans 2 saisons. Je crois que beaucoup d’entre nous oublient les milliers de trous noirs et de galaxie qui existent au-dessus de nos têtes. La faute aux réseaux sociaux qui mettent en scène le vide de nos vies, diront certains ? Peut-être, ou pas, mais je doute que les êtres s’auto-proclamant supérieurs n’existaient pas aux siècles précédents.

Aux blogueuses trimballées de palace en petit dej-presse-piscine pour vanter les mérites d’un nouveau mascara,
Aux anciennes adolescentes insipides, sans passion ni rébellion qui, une fois devenues mamans, pensent avoir gravi l’échelon numéro 2 dans l’échelle menant au paradis et avoir enfin intégré le cercle très fermé et élitiste des « femmes à l’utérus déchiré »,
À toutes ces personnes, hommes ou femmes, qui, sous prétexte qu’on leur a confié une nouvelle responsabilité hiérarchique, voient en boucle dans leur esprit le sacre de Clovis roi des Francs recevant sa Couronne,
À toutes ces personnes qui s’imaginent avoir réussi dans la vie parce qu’elles ont plus de 1 000 followers sur un réseau social qui, d’ici 10 ans, n’existera peut-être plus,
À toutes ces personnes qui n’ont jamais sorti de disque et qui se pensent « artistes » parce qu’elles se contentent de jouer ceux des autres en soirées,
À toutes ces Mélanie Laurent qui tuent Hitler dans leurs rêves depuis qu’elles ont 4 ans,


La « leçon de modestie » de Mélanie Laurent par BuzzVid

À tous ces individus qui parlent d’eux à la troisième personne du singulier,
À tous ces êtres insupportables qui s’auto-congratulent et qui débordent d’une fausse modestie nauséabonde et qui sonne creux, quand arrive l’heure de la victoire,

À vous tous et à ceux au fond là-bas que j’ai oublié, rappelez-vous qu’au moins une personne, quelque part dans le monde, que vous connaissez ou peut-être pas, qui est peut-être plus jeune, moins riche, moins belle que vous, connaît la définition, l’orthographe et la conjugaison du verbe « seoir« . Et en cela, ils ont quelque chose que vous, vous n’avez pas.

Terminus. Tout le monde descend.

SHARE

3 COMMENTS

  1. Je viens de découvrir cet article par hasard, sur mon fil d’actu Facebook – entre deux photos de chiards.
    Génial ! Ou, pour être moins triviale et plus proche des artistes et lettrés de ce monde : fracassant de justesse.

Laisser un commentaire