Pépites en mode off #42 : Plage de sons

0
1 129 vues
views

L‘horizon pour seule vue, le bruit des flots en trame de fond, l’odeur de l’iode et le rosé frais : aucun autre contexte ne se prête aussi bien à une escale musicale que celui d’une plage, été comme hiver. Avant d’entrer – pour de vrai – dans ce cliché carte-postale dimanche de midi à 18h avec Silent Disco à Marseille (casques sur les oreilles de rigueur), place à trois petites pépites à savourer les pieds dans le sable : Matias Aguayo, Chromatics, et Holy Ghost! remixant Midnight Magic vous proposent une plage sonore disco et cosmique comme vous n’en verrez jamais d’autre.

© Atelier Olschinsky

Vendredi 6.00 pm :
On se souvient tous de Walter Neff. Matias Aguayo, qui a participé au dernier album de Discodeine sur Singular, revient avec sa voix grave, chaude et quasi mystique et nous répète avec son ami Rebolledo que « non, il ne fume pas ». Une texte certes simpliste si on le traduit en français, contrasté par une musique entêtante et envoûtante.
(C’est pas Bianca qui dira le contraire.)

Matias Aguayo – I Don’t Smoke by Kompakt

Samedi 1.00 pm :
13H : L’heure où les esprits s’échauffent lentement. L’heure, aussi, où on enclenche le dernier titre des excellents Chromatics, qui nous avaient embarqué dans une mégalopole futuriste avec In The City. Kill for love prouve une fois de plus que les italiens le font vraiment beaucoup mieux. Ça n’est d’ailleurs pas pour rien si c’est le nom de leur
label.

CHROMATICS / KILL FOR LOVE

Dimanche 2.00 pm :
À défaut de températures estivales, Midnight Magic nous réchauffe les oreilles avec leurs jolies compositions disco qui n’ont rien à envier aux précurseurs de la house de Chicago. Après Beam me up, un soleil sonore à lui seul, Drop me a line remixé par Holy Ghost! (les new-yorkais que j’apprécie tout particulièrement, signés sur DFA) réussit même à faire danser un dimanche en début d’après midi les plus téméraires du samedi soir.

Midnight Magic – Drop Me A Line (Holy Ghost! Remix)

SHARE

Laisser un commentaire