Pépites en mode off #32 : Contemplatif

0
1 628 vues
views

Si la Californie était une image, ça serait celle-ci : un homme brun torse nu, tatoué, aux faux airs de Devendra Banhart ou de Russell Brand. À l’approche des festivals qui enflammeront tout l’été, la trilogie musicale du week-end sur Madmoiselle Julie, les Pépites en mode off, vous offrent un aperçu de ce qui vous attend, au MIDI Festival à Hyères, à Calvi on the rocks en Corse, ou à Rockorama à Toulon… Enjoy !

Vendredi 10.00 am :
L’américain d’origine taïwanaise qui se cache derrière Dirty Beaches fait résonner ses sons comme tout droit sortis d’un scopitone. Il utilise des samples de vieilles chansons, comme Voilà de Françoise Hardy sur Lord knows best, ou encore Be My Baby des Ronettes sur True Blue. Sur la scène de la Villa Noailles au MIDI Festival à Hyères le samedi 23 juillet, il insufflera un côté sixties et psyché-rock à ses étonnantes compositions, comme l’excellent Neverend, qui marque une collaboration réussie avec la polonaise Ela Orleans.

Dirty Beaches : à la Villa Noailles pour le MIDI Festival le 23 juillet.

ELA ORLEANS « Neverend » from la station radar on Vimeo.

Samedi 11.00 pm :
Petit, quand on lui demandait d’écrire son nom, Pierre-Alexandre Busson devait certainement avoir mille autres idées en tête que celui qui figure sur sa carte d’identité. Depuis, on le connaît sous le nom de scène Yuksek, mais ces derniers temps, le DJ et producteur rémois a montré qu’il avait plus d’un pseudonyme dans son sac. Après avoir créé le buzz dernièrement avec son Mega Mystery Band, pour livrer son nouveau single On a train, il forme le projet Peter & The Magician avec Stephen Fasano, ex membre d’Aeroplane. Le plus schizophrène des talents de la scène éléctro rémoise nous livre un Love in Rimini extrait de l’EP Twist sorti sur Kitsuné : une pure invitation à la frénésie sur des rythmes nu-disco…

Yuksek : à Calvi on the Rocks le 2 juillet.

Dimanche 04.00 pm :
Le 7 avril, la Gaîté Lyrique à Paris recevait Dutch Uncles pour un concert placé sous le signe de la pop tout droit sortie de Manchester. Le groupe qui a sorti un deuxième album en avril, Cadenza, a été plébiscité par le Guardian qui les classe dans la catégorie « groupes du jour », trouve son inspiration dans le rock punk new wave de Talking Heads et rappelle sans conteste les mélodies de Foals. Et à l’écoute du titre Cadenza, on peut très légitimement se demander qui de Dutch Uncles ou de Phoenix a inspiré l’autre…

Dutch Uncles : sur la scène du festival Rockorama à Toulon le 9 juillet.

Laisser un commentaire