Pépites en mode off #26 : Pulp

2
2 442 vues
views

Aussi borderline que Mia Wallace, la sélection musicale de cette semaine repousse les limites. Décadentes et déconnectées, les pépites qui suivent auraient pu tourner en boucle dans le jukebox de la redoutable et mystérieuse héroïne de Pulp Fiction. En bref, trois titres aussi tragiques que sensuels, à écouter dans l’ordre ou dans le désordre, sans chronologie logique : tellement Tarantinesque. Enjoy !

Vendredi 6.00 pm :
Le week-end commence avec la chanson la plus sensuelle et charnelle de tous les temps, Down in Mexico des Coasters. Si Mia Wallace avait été l’héroïne d’un autre film de Quentin Tarantino, ça aurait sans doute été dans Boulevard de la mort, particulièrement dans cette scène là. Car son destin reste aussi tragique que ceux des quatre membres du groupe (tous à l’exception de Carl Gardner, ont été assassinés).

Samedi 04.00 am :
Une fois la nuit passée, on s’installe sur son canapé en se laissant porter par les derniers instants qui précèdent le sommeil : des moments de répit, de quiétude, parfois de solitude et de spleen. À l’image de cette cultissime chanson Girl, you’ll be a woman soon, qui rend aussi accro (à son rythme langoureux) que Mia Wallace l’était à ses substances illicites.

Dimanche 04.00 pm :
Il y a des chansons qui dès leurs premières notes vous laissent penser qu’elles vous suivront pendant un bout de temps. Celles du groupe britannique Electrelane sont de celles-là. Aussi rock que mélancoliques, elles empruntent le chemin des souvenirs en nous laissant planer dans des visions songeuses d’un futur qui arrive plus vite qu’on ne le croit.

2 COMMENTS

Laisser un commentaire