Now Reading
Para One, qu’importe la Passion

Para One, qu’importe la Passion

Après avoir produit le dernier album de Birdy Nam Nam, Jean-Baptiste de Laubier aka Para One fait son grand retour avec un deuxième opus qui a su se faire attendre : six ans se sont écoulés depuis Epiphanie et pourtant Passion s’annonce déjà comme une petite révolution à lui seul

Déjà l’été dernier, Para One nous faisait danser avec Tacteel, associés le temps d’un EP aux allures de paquet de Gauloises, Always. Mais depuis 2006 et la sortie de son premier album Epiphanie, Para One tout seul, comme un grand, nous avait manqué. Si c’est bien sous son seul nom que le producteur orléanais sort son nouveau bébé, sobrement intitulé Passion, il n’en a pas oublié de faire appel à ses plus proches amis, de Teki Latex (pour lequel il avait produit Dans le club) à Irfane, qui pose sa voix sur le dernier Breakbot.

[soundcloud url=”http://api.soundcloud.com/tracks/49944007″ params=”show_comments=true&auto_play=false&color=b1b1b1″ width=”100%” height=”81″ iframe=”false” /] Para One – Every little thing (feat. Irfane)

Tout est justement et classieusement rôdé dans ce nouvel opus, de sa pochette aux accents classico-baroques à la production ficelée au millimètre près. Certains évoquent un mélange entre électro et r&b, d’autres une nouvelle forme de pop, toujours est il que cette “Passion” là s’inspire de tous ces genres et les conjugue au passé comme au futur composé. Synthétiseurs et vocoders trouvent leur écho en 2012 et se mettent à l’heure du numérique. Preuve que passion est mère d’ivresse…

Les meilleurs : When the night (un whisky glace à la main), Love Ave (lumière tamisée et champagne rosé).

Plus d’infos :

△ Ecouter l’album sur Deezer

△ Acheter sur iTunes

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019