Nelson à la recherche du bonheur

0
2 339 vues
views

I l y a tout juste un an, Nelson s’invitait chez Colette (je vous en parlais par ici). Depuis, il en a parcouru du chemin, se faisant un nom dans le milieu de la mode parisienne. La miss météo de Canal+, Pauline Lefèvre, a porté son fameux maillot de basket customisé, version chic. Sa marque s’est même exportée jusqu’à Los Angeles, et a séduit le magasin américain Lorenzo.

nelson1

Des maillots à la pointe de la créativité, entre 115 € et 140 €

L’originalité de ses pièces ? « La quantité produite est très petite », affirme Nelson, ce qui lui permet de se positionner sur un marché haut de gamme, avec un concept de pièces quasi uniques. Il remixe les tendances de l’hiver dernier, comme les épaulettes, ou celles de cet été, la dentelle, et signe une collection pointue à la signature reconnaissable entre mille.

nelson2

Mais ce jeune parisien âgé (seulement) d’une vingtaine d’années a de la suite dans les idées. Son credo : se renouveler sans cesse, et ne jamais se reposer sur ses acquis. Pour preuve : il travaille déjà sur un projet, intitulé Brooklyn we go hard, une exposition croisée entre mode et photographies.

1275927298

Imaginé par deux amis d’enfance séparés par l’Atlantique, l’un ayant grandi à Montmartre et l’autre ayant passé une partie de son enfance à Brooklyn, les deux passionnés ont décidé de mêler leurs deux arts, avec des portraits expressifs, choquants ou bien par des paysages atypiques new-yorkais pour révolutionner la mode par la sérigraphie. Et pour l’été 2011, c’est le photographe Ludovic Zuili qui sera derrière l’objectif pour réaliser des clichés made in America. Plus d’infos sur le site Tranoï.

Laisser un commentaire