Le ridicule est-il le nouveau Beau ?

0
1 539 vues
views

Exit les bourgeoises qui se prennent pour des hippies parce que « le look bohème, c’est tendance » ou les hipsters qui se prennent pour des skaters sans avoir jamais touché une planche de skate de leur vie. Cet été, pour être « in », il faut être ridicule. 

Nike Benassi JDI Pool Pack

Dernière trouvaille en date de Nike pour se foutre de la gueule de ses gentils petits clients : les Nike Benassi JDI Pool Pack. Mi-chaussons de spa, mi-cadeau du sponsor à Laure Manaudou. Bon, au moins, on apprécie le côté assumé de ces claquettes qui risquent de faire mouche à la piscine municipale du coin en clamant haut et fort à votre place : « j’ai raté ma carrière de maître nageur et je m’en voudrais toute ma vie ».

Adidas - Asos

Et qui parle de Nike parle forcément de son plus fervent concurrent : la marque à trois bandes, j’ai nommé : ADIDAS. En recyclant sa bonne vieille Stan Smith, l’enseigne opère déjà un retour en force depuis plusieurs saisons. Et comme quasi 80% de la population planétaire (Tiers-Monde mis à part) a mordu à l’hameçon en succombant à la fièvre Stan Smith, Adidas s’est tout bonnement permis de rebalancer tous ses vieux classiques sur à peu près tous les sites de shopping en ligne, Asos en ligne de mire. On a presque la larme à l’œil, la nostalgie qui nous prend les tripes face à ses hauts et bas de survêt’ noirs aux bandes blanches latérales. Et du coup, mélancoliques, bim, on replonge. Ils sont forts chez Adidas.

lace flower girl dresses

Dernier « WTF » (What The F*ck ?!) de l’été 2015, l’invasion massive des « perches à selfie ». Utilisées pour se prendre en photo en plein road trip type Into The Wild en Californie (parce que, seul, je vous l’accorde, c’est pas donné à tout le monde d’avoir le bras assez long pour faire un panoramique devant la Vallée de la Mort en se cadrant comme il faut), ok, pourquoi pas. Mais si c’est pour montrer son dernier rouge à lèvres devant le miroir de la salle de bain, ou se prendre en photo avec tous ses amis bourrés le samedi soir (et du coup, assommer les voisins de la table d’en-face), évidemment, non.

L’été 2015 aura au moins eu le mérite de nous faire comprendre une fois de plus que non, le ridicule ne tue pas. Pire, on aurait même presque envie de sauter à pieds joints dedans.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here