La semaine de… Marco Dos Santos

1
4 929 vues
views

Rien n’arrête Marco Dos Santos : le barbu le plus décadent de la scène parisienne cumule les passions autant qu’il les déchaîne. Après avoir fait ses débuts comme photographe, il s’attèle à la direction artistique de nombreux lieux de la capitale comme le Paris-Paris ou le Social Club, et réalise des clips, notamment pour Superpitcher et dernièrement Hypnolove. On le croise derrière les platines du Baron, de la Dame Noir à Marseille et jusqu’aux apéros de Calvi on the Rocks. Cette semaine, c’est lui qui prend les commandes de Madmoiselle Julie et nous livre ses 4 coups de cœur en cette première semaine de Septembre. Mais en attendant, l’heure est aux présentations…

© Aksel Schauffler

5 questions à Marco…

Cinq anecdotes pour résumer ton été ?
1/ Je suis pas beaucoup parti cet été. J’habite à Château-Rouge et j’ai osé tester le traiteur asiatique-hallal en bas de chez moi histoire de passer le temps. Grande grande surprise en constatant que le gérant cuisinait tout, y compris les nems. Délicieux. Menu complet à 12 euros.
2/ J’ai mixé dans un gros club à Porto-Vecchio en aout. fallait que le lendemain j’aille à Calvi. Au lieu de 5h de bagnole, j’ai mis 41 minutes. On est venu me chercher avec un petit avion 3 places. C’est pas que du luxe parfois…
3/ J’ai un nouveau scooter. Après 2 ans de métro. Bonheur.
4/ J’ai découvert que le Get 27 a été lancé par des français : Pierre et Jean Get. C’est pas une blague  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Get_27
5/ Les impôts m’ont envoyé un lettre. Ils me devaient 500 euros.

Ta journée type ressemble à…?
Réveil sur France-Info. Café très sucré. Envoi de mails. VH1 Classic pour garder le sourire. Courses aux 4 coins de Paris. Fin de journée BFM TV, 2-3 films en divx. 2-3 longs pétards. Sortie ou musique de veille pour dormir sur l’émission des Grosses Têtes de RTL du jour. Ronflade.

Si tu étais un quartier de Paris ?
Ben comme tous les branleurs artistes de Paris : Le Marais. Mon premier studio était là-bas. Un village, un havre de paix je trouve. Juste éviter parfois de prendre les mêmes rues pour croiser systématiquement les mêmes bobos.

Un des disques de ta collection que tu ne vendrais pour rien au monde ?
Laura Nyro « Christmas and the beads of sweat (1970) ». C’est ma chanteuse préférée. Ce disque a changé ma vie. Il s’enterrera avec moi.

Si tu étais une fringue ou une marque de fringues tu serais quoi et pourquoi ?
Yves Saint Laurent parce que les plus belles pièces sont monochromes. Jamais + de 3 couleurs sur moi, voilà pourquoi.

La semaine de Marco…

▲ Mardi ● musique ● sa compil « hypnotisante »…
▲ Mercredi ● luxe & co ● à la découverte d’un lieu (presque) secret à Paris
▲ Jeudi ● cinéma ● son coup de cœur de la rentrée
▲ Vendredi ● découvrez son alliée n°1. Indice : elle est verte et elle le suit partout.

Et comme il le dit si bien : « Finalement l’important c’est pas d’aller vite mais d’arriver à temps ».

Sa dernière réalisation pour Hypnolove « Holiday Rêverie« 

1 COMMENT

  1. Jamais plus de 3 couleurs sur moi : pas du tout !
    Un branleur d’artiste dans le marais, mais c’est pas un peu chic le marais mainteant justement ?

Laisser un commentaire