In The Club, entre pop et rock punchy

0
675 vues
views

Le nom du groupe pourrait à lui seul évoquer musique house et dancefloor endiablé. Pourtant, ces 4 jeunes musiciens prometteurs ont pour principale influence la musique rock anglo-saxonne, et certains de leurs titres le prouvent. A l’écoute de « Just in », deuxième morceau de leur album, on ressent pourtant nettement la touche Martin Solveig, et pour cause : il est le producteur de ce premier opus. Originaire de Paris, In The Club naît en 2004 et depuis le succès est au rendez-vous : ils jouent au Bataclan, à l’Elysée Montmartre et se font remarquer par les Inrocks en 2006…

itc

Depuis, ils ont parcouru du chemin, et livrent un premier album « Seduce ‘n Destroy », à mi-chemin entre pop, rock et électro, des mélodies rythmées et nerveuses et une voix rappelant clairement celle d’Alex Paul Kapranos du groupe Franz Ferdinand. Et justement, ce premier album a été mixé par Tore Johansson, qui a justement déjà travaillé avec le groupe écossais, et a été masterisé par Greg Calbi, présent sur l’album de MGMT. Mention spéciale pour le premier single « She’s a man », le plus posé « Sofa Memories », et l’excellent « Something Disco ».

# Leur MySpace

Le vidéo clip de « She’s a man »

Laisser un commentaire