Now Reading
Hedi Slimane revient chez Yves Saint Laurent

Hedi Slimane revient chez Yves Saint Laurent

Après avoir dirigé d’une main de maître les collections Dior Homme de 2000 à 2007, Hedi Slimane est annoncé comme le remplaçant de Stefano Pilati chez Yves Saint Laurent. C’est exactement là qu’il a fait ses classes, avant les années 2000 en tant que directeur artistique aux côtés de Pierre Bergé. Cet artiste complet, également photographe et éminent amateur de musique rock, a su imposer un style androgyne, sombre et élégant dans les vestiaires masculin. Retour sur les différentes facettes d’un artiste polyvalent…

Créateur chez YSL et Dior

À la demande de Pierre Bergé, il entre chez YSL en 1996 et commence à créer ce qui sera plus tard sa véritable marque de fabrique. Vite promu directeur artistique, il signe à l’hiver 2000-2001 une collection “Black tie” qui fait la part belle au skinny, avec des pièces noires, près du corps, qui marquent les débuts d’une mode androgyne bientôt reprise par les plus grandes maisons de haute couture…

Couronné en 2002 par le Prix international du CFDA (Conseil des créateurs de mode américains), il poursuit son ascension en rejoignant la maison Dior en 2000, infligeant aux collections homme de la marque son style résolument inspiré de ses années à Berlin...

Dior Homme défilé automne hiver 2000/2001

Mélomane et producteur

Son univers est étroitement lié à celui de ses amis et artistes de la nouvelle scène rock anglaise, comme Pete Doherty, The Kills, The Libertines, et compte parmi ses plus grands fans Mick Jagger ou David Bowie. Il inventera d’ailleurs le terme “stagewear”, qui consiste à créer des tenues de scène pour certains d’entre eux (notamment Franz Ferdinand). Il produit également lui-même les bandes-sons de ses défilés, découvre de jeunes groupes comme These New Puritans, qui lui composeront Navigate, Navigate pour son défilé chez Dior en 2007.


These New Puritans – Navigate, Navigate

Photographe monochrome

Mai 2006, juste un an avant de tirer sa révérence en tant que directeur artistique chez Dior, il lance le Hedi Slimane Diary, qui répertorie une suite de clichés en noir et blanc, publiés chronologiquement. On y retrouve des photos de Kate Moss, de Charlotte Gainsbourg, de Lindsay Lohan mais aussi de jeunes inconnus, des perfectos, des clous, des peaux tatouées, des yeux fermés…



Entre mode et cinéma

En 2010, il poursuit son œuvre en noir et blanc, commencée avec son Diary de photos publiées sur internet et signe un premier film court I Love USA, diffusé exclusivement sur thecorner.com. Comme à son habitude, il filme la jeunesse américaine à travers les rêves et les espoirs de jeunes californiens.

Pour sûr, se silhouettes androgynes, ses pantalons étroits et ses coupes structurées marqueront le début d’un nouveau cap chez Yves Saint Laurent… À lui d’écrire la suite.

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019