Garorock 2011

2
2 393 vues
views

Pendant trois jours, Marmande a vibré au son de découvertes musicales et de talents confirmés sur les trois scènes du festival Garorock. Madmoiselle Julie y était samedi. Petite rétrospective…

Pour la petite info : Marmande, c’est entre Toulouse et Bordeaux, un coin perdu en pleine campagne. Sur un malentendu, on avait pensé qu’une navette (à 1€) avait été affrétée pour faire Toulouse > Marmande, mais une fois à la gare, on a vite déchanté. Résultat : nous voilà dans le train pour 1h30 de route. La navette existe bel et bien, mais simplement de la gare de Marmande jusqu’au lieu du festival. Arrêt de la navette au camping, la moyenne d’âge est de 15 ans.

. Puggy .

Les premiers concerts débutent dans l’après midi, avec deux jolies surprises : Puggy, trois jeunes plein de talents qui livrent une pop édulcorée mais avec une vraie énergie sur scène. Vient ensuite Ben l’oncle Soul, qui s’impose malgré tout en véritable show-man. Le soleil commence à se coucher.

. The Shoes .

Jolie surprise du mois dernier, découverts sur scène lors des Nuits Zébrées de Radio Nova en escale à Marseille, le duo The Shoes aka Guillaume & Benjamin, deux Rémois qui n’en sont pas à leurs débuts (producteurs de Gaëtan Roussel notamment). Après leur tube America propulsé sur le devant de la scène grâce à Canal+ (utilisé pour une publicité de la chaîne), ils livrent un premier album Crack My Bones étonnant et encore plus explosif sur scène. Avec une énergie à couper le souffle, le duo s’impose à mes yeux comme l’une des révélations de 2011. Au planant Wastin’ Time succède l’hypnotique Cliché. Time to Dance clot le spectacle dans une ambiance euphorique et survoltée. Le public ne semble pas s’y tromper. Ils continueront d’ailleurs à nous faire vibrer cet été au Printemps de Bourges et aux Nuits Sonores de Lyon en juin.

. Busy P & DJ Mehdi – Let The Children Techno .

Pas de surprise du côté d’Ed Banger pour le boss du label Busy P et son trublion DJ Mehdi. Leur set ressemble morceau pour morceau à celui qu’ils avaient proposé (gratuitement) lors du show Adidas au Pharo à Marseille à l’occasion de la campagne Adidas All in. Mêmes chansons, mêmes enchainements, et mêmes déchainements du côté du public. Certes la recette marche à tous les coups.

. Jamaica .

Un festival sans déception n’existe pas. Pour Garorock, elle se nomme Jamaica. Si leur musique est à mes yeux « facile », elle l’est d’autant plus sur scène. Ambiance cour de récré, la moyenne d’âge autour de moi ne dépasse pas les 20 ans. Une pop rock d’adolescent, l’impression d’être sur une scène tremplin… 2 chansons plus tard, je sors du chapiteau et préfère aller voir Fortune…

. Fortune .

Si Bully nous a fait danser tout l’été (ils étaient à Calvi on the rocks en 2010), cette année c’est leur sublime et mélancolique Under the sun qui nous laissera rêveurs. Fortune est l’un des groupes sur lesquels on peut compter, ils s’imposent encore et toujours en live avec une énergie sans failles. Nothin’, toujours aussi rythmé, et At Night, deux odes à l’été, cette douce saison qui revient comme un refrain.

2 COMMENTS

  1. Article qui résume en toute beauté le week-end que j’ai passé à Marande 😀 See you soon Garorock. Seul bémol, le public qui n’était pas au rendez-vous pour Fortune, un groupe plein d’avenir…

Laisser un commentaire