Calvi on the rocks – 2010

1
4 384 vues
views

P endant 6 jours, Calvi a vécu au son de l’électronique, de la fête et de l’insouciance. Avec une programmation réunissant sur la scène du Théâtre de Verdure Midnight Juggernauts, LCD Soundsystem, Hot Chip, Fortune, Holy Ghost!, Château Marmont, et Carl Craig, entre autres, la ville corse a vibré nuit et jour, sur ses plages privées, ses bars du port, sa grande scène ou ses boîtes de nuit. Retour sur les moments forts du festival Calvi on the rocks édition 2010…

Calvi 2010

La plage du bout du monde et sa vue imprenable sur la Citadelle

Pour les fêtards noctambules comme pour les amateurs de bonne musique, Calvi est le rendez-vous phare de l’été. Pour cette 8e édition, le festival affichait déjà avant même de commencer 3 dates complètes. Chaque journée débutait sur l’une des deux plages privées (Franklin Marshall, alias l’Octopussy, et la Plage du Bout du monde), où cocktails, dj sets en live et ambiance électrique régnaient en maître.

Calvi 2010

Le soir, dès 19h, Marco dos Santos prenait les commandes du Glacier sur le port pour ses apéros Uniqlo. Là bas, un artiste différent passait chaque soir derrière les platines : Breakbot, Munk, Brodinski… Et il n’était pas rare d’y croiser Gaspard de Justice et son acolyte So Me, le graphiste connu pour avoir réalisé le clip D.A.N.C.E du groupe, ou encore celui de It’s Working, le dernier single de MGMT.

DSC01642

Mayer Hawthorne / Calvi on the rocks 2010 © Madmoiselle Julie

Côté musique, belle découverte des new-yorkais de Holy Ghost!, qui ont réussi un show dynamique rythmé, avec une belle présence sur scène. Le 5 juillet, en dernière partie du show (le meilleur pour la fin) Alexis Taylor et ses acolytes de Hot Chip ont plongé le public dans une toute autre dimension, magique et électrique, notamment sur leur titre I feel better, planant et féérique. Le génie de la soul, Mayer Hawthorne, a fait danser le public tous horizons confondus, jeunes et moins jeunes, amateurs de hip hop, de reggae ou de jazz.

Rendez vous l’année prochaine…

1 COMMENT

Laisser un commentaire