Now Reading
Albums de rentrée (1/2) : King Krule

Albums de rentrée (1/2) : King Krule

A entendre sa voix taillée dans le roc, on pourrait s’y méprendre. Pourtant King Krule, de son vrai nom Archy Marshall, a bel et bien 19 ans. Le Londonien, révélé sous son nouveau nom de scène sur la scène du MiDi Festival à Hyères en 2011. Il revient en cette fin d’été – deux ans après un EP prometteur – avec un premier album, 6 Feet Beneath The Moon, oscillant entre new wave et électro, délicieux condensé de rock vintage comme sorti d’un vieux Teppaz. Explications.

L’exercice du premier album est périlleux. Mais ne vous y méprenez pas : sous ses airs de grand adolescent, le rouquin androgyne n’en est pas à son coup d’essai. Nommé dans le sondage BBC Sound of 2013, King Krule a déjà fait ses preuves sous le pseudonyme de Zoo Kid en auto-produisant un premier album sorti en 2010.
Avec 6 Feet Beneath the Moon, il livre l’un des albums les plus attendus de la rentrée. Certains crient au génie, d’autres préfèrent souligner son manque de maturité. Ce “kaléidoscope musical qui transpire la sincérité et le talent” (selon Konbini) a beau multiplier les styles, du dubstep au jazz en passant par le rock ou la new wave, il distille une certaine mélancolie, que seule la voix particulière du jeune britannique vient faire voler en éclat, témoin de sa sincérité à fleur de peau. Loin d’être transcendant pour autant, ce premier opus transpire un style particulier, qui nous berce et nous surprend à la fois.   

On retient :
Easy Easy, meilleur morceau de l’album.
A Lizard State
, plongée abrupte dans Brick Lane, tard le soir.
Ocean Bed, flux et reflux de douceur aux riffs de guitare entêtants.
Bathed in Grey et ses notes de piano sur un phrasé/chanté hip-hop.

King Krule reviendra d’ailleurs sous son (énième) pseudonyme Edgar the Beatmaker avec un futur EP hip-hop. On a hâte de voir ça…

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019