Now Reading
Acontraluz Festival : première édition en images

Acontraluz Festival : première édition en images

Pour clôturer comme il se doit la saison estivale, le Festival Acontraluz a fait vibrer la foule face au MuceM pendant deux jours. Pour cette première édition, entre la Mer, la Cathédrale de la Major et le Fort St Jean, Acontraluz a prouvé que Marseille n’avait pas encore dit son dernier mot en terme de festivals de qualité. Avec un line-up pointu, Brodinski, dOP, Infinity Ink, Jamie Jones, Synapson et bien d’autres ont assuré le spectacle, entre ciel et mer. Retour en images sur ces belles soirées… en attendant l’année prochaine ?

Acontraluz Festival Marseille MajorAcontraluz Festival Marseille - Miss DuelAcontraluz Festival Marseille - Jack OllinsAcontraluz Festival Marseille - MucemAcontraluz Festival Marseille - GirlsAcontraluz Festival Marseille - DanceAcontraluz Festival Marseille - carre vipAcontraluz Festival Marseille - GirlAcontraluz Festival Marseille - Infinity InkAcontraluz Festival Marseille - Infinity Ink 3Acontraluz Festival Marseille - Infinity Ink 4

Infinity Ink 

Acontraluz Festival Marseille - DOPAcontraluz Festival Marseille - DOP 2

dOP

Acontraluz Festival Marseille - Brodinski 4Acontraluz Festival Marseille - BrodinskiAcontraluz Festival Marseille - Brodinski 2Acontraluz Festival Marseille People DancingAcontraluz Festival Marseille - Brodinski 6Acontraluz Festival Marseille - Brodinski 3

Brodinski

View Comments (16)
  • “Acontraluz a prouvé que Marseille n’avait pas encore dit son dernier mot en terme de festivals de qualité.”

    T’es payée combien pour écrire ça?

  • On n’a pas dû se rendre au même festival… En lisant ton article, deux choses me viennent à l’esprit:

    – Soit elle est payée pour écrire ce billet
    – Soit un blogger c’est vraiment plus con que la moyenne

  • Oui les blogueurs sont très cons et ne font les choses que s’ils sont payés pour.
    Je ne ferai pas partie des gens qui passent leur temps à raler, à dire qu’il ne se passe jamais rien à Marseille, à se rendre aux événements comme Acontraluz pour les démonter et les critiquer 2 jours après, surtout sans de vrais arguments (j’attends encore les tiens).

    L’endroit était cool, la programmation aussi, après pour une première édition tout ne peut pas être parfait.

  • Sans vrais arguments? Va faire un tour sur leur page Fb, la plupart y sont en commentaires des publications. SI tu en trouves un positif, fais moi signe.
    https://www.facebook.com/acontraluzfestival
    Sinon ya aussi un article sur La Nuit Magazine.

    C’est pas parce qu’il ne se passe pas assez de choses à Marseille qu’on doit dire amen à tout ce qui s’y fait.
    C’est marrant, à voir les feedback sur internet ya que les blogger (invités par le festival) qui l’ont trouvé bien. Le niveau 0 de l’esprit critique.

  • C’est tes arguments que j’attendais, mais depuis le début à part critiquer / m’insulter, tu dis rien de bien constructif. Chacun son avis sur la question, moi j’ai bien aimé et je vois pas pourquoi j’aurais pas le droit de le dire. Pour info ici je prends le choix de parler de ce que j’aime, quand j’aime pas j’en parle pas.
    Qui m’aime me suive et si ça te convient pas, je vois pas pourquoi tu perds ton temps ici.

  • Trop cool ces photos ! Je regrette un peu d’avoir raté Brodinski.
    C’était très encourageant pour une 1ère édition. En revanche, le côté ambiance boîte lounge en plein air côté carré VIP m’a un peu laissé sceptique pour un évènement qui se dit être un festival électro.
    C’était peut-être un moyen de diversifier la clientèle de ce genre de soirée…

    Xx
    Julie

  • Je ne suis pas trop d’accord avec le fait de retrouver des carrés VIP dans tous les festivals ( electro ), ça n’a pas été toujour le cas… A la base se sont des evenements prevus pour le rassemblement et le partage autour d’un même style de musique sans marquer de differences “sociales “, je pense que ces carrés VIP nuisent à cet état d’esprit… Je ne pense pas qu’ils soient necessairs 🙁

  • Présent pour le deuxieme soir du festival,il faut penser que c’est la premiere édition comme certain dise mais la seul question que je me pose c’est a qui le festival est destiné ?
    a la nouvelle génération de beaubeau de Marseille ? car on peut dire que certe le prix de la place (25€) était correct (pour ma part) mais une fois à l’intérieur j’ai trouver les jetons et les baremes assez cheres (1jeton= 4€ -Une bouteille d’eau=1 jeton= 4€ la bouteille d’eau? sa choque personne ?).Apres je ne parlerais que de la line-up du samedi.
    Le début commence super bien c’etait du tres bon avec le live de synapson qui était énorme suivis par joris delacroix un incontournable et puis le retour aux sources de Amine edge a Marseille (avec de superbe visu sur marseille qui tournais sur l’éran qui était magnifique) et la arrive le plus gros point noir et point d’interrogation:il s’appelle JOHN DALBACK !
    Pourquoi nous mettre un live electro bidon,avec un set que tout le monde entend quand tu va en boite ou tu allume ta radio ,au milieux de minimal.Sa à était le plus gros flop que j’ai pu voir en festival.Pour la suite Fritz à fait le taff sans forcer et pour ma part il m’a régaler.
    Esperons que les critiques de tous seront pris en compte pour la prochaine édition.

  • Bonjour,
    Je fais partie des personnes qui ont “kiffer grave” l’événement probablement
    il y des choses à revoir mais la chose que je retiens c’est la programmation que j’ai trouvé énOrme
    Sans parler du son ! D’ailleurs un Gd bravo aux ingé du son

  • Un bon endroit, bonne programmation, une superbe scénographie, en revanche un carré Vip n’a rien à faire dans un festival. Il y a des backstage avec bar et fauteuil pour les artistes cela suffit amplement, en revanche un carré VIP pour des personnes qui ne mettent jamais les pieds en festival c’est grottesque. Un festival electo techno n’est pas fait pour boire des coupettes et ne pas se salir les pieds…

  • De ce que j’en ai vu, il y avait les partenaires du festival dans le carré vip + un coin restaurant.

    De la plupart des festivals que j’ai pu faire il y a toujours eu des carrés vip, mais bon je dois pas être dans le délire bain de boue à Glastonbury, c’est sûrement pour ça.

  • Quand l’espace vip prend 1\3 de l’espace il ne faut pas envisager que l’ambiance du festival et sa réputation ne grandisse dans le futur. J’ai moi même passé un moment dans l’espace, des personnes n’avaient rien à faire là… Un festival est synonyme de mélange et de communion autour de la musique. Tu as vu de la boue toi?

    J

  • Tout à fait d’accord avec toi Pat.. Ça ressemblait en tout point à une soirée clubbing de base!
    Je ne comprends pas pourquoi Julie souhaite les défendre à ce point.. En tout cas ce n’est pas ce genre de chose qu’on souhaite pour Marseille!
    Julie, faudrait peut être songer à sortir un peu de tes carrés VIP et écrire des trucs qui ressemblent moins à une publicité de base… Non seulement cet article n’a aucun intérêt, mais en plus il prend clairement trop le parti du festival, c’est limite mensonger

Leave a Reply

Your email address will not be published.

dix-huit − quatre =

© Madmoiselle Julie • 2008 - 2019