À l’heure parisienne : Chanel, grunge et baroque

1
1 650 vues
views

A
lors que les premiers défilés parisiens de la Fashion Week ont confirmé leur obsession du noir, Karl Lagerfeld a fait honneur à son costume trois pièces toujours aussi sombre. Le noir, couleur phare de la Maison Chanel, délaisse son meilleur ami le blanc ivoire pour un défilé sans demi-teinte, tranchant avec les touches de pastel et les pièces dignes des poupées les plus élégantes. Pour la collection de l’automne hiver 2011/2012, une fois n’est pas coutume, l’ambiance est ténébreuse et obscure, où la magie Chanel prend place dans un profond mystère synonyme d’élégance…

Chanel hiver 2011 2012 Chanel hiver 2011 2012

Faire rimer grunge avec classe ? À première vue, la tâche ne semble pas facile mais, une fois de plus, l’audace de Karl Lagerfeld a payé. Si les égéries de la Maison, comme Freja Beha ou Natasha Poly, ont des visages angéliques, leurs traits sont fermés et leur attitude désinvolte. L’automne hiver 2011/2012 ne voit pas les choses à moitié. Toutefois, quelques pièces rappellent les signatures de Chanel : manteau en tweed et sac icône, mitaines et boutons dorés…

chanel chanel3

Pour le coup, pas question de célébrer la femme de manière commune. En pleine journée de la Femme, le défilé est allé à contre-courant de tout ce que l’on aurait pu en attendre. Vêtements oversize, smokings masculins, pantalons amples et retroussés, boots noires… Karl fait de ses muses des femmes androgynes au look grunge : un défi de taille qui nous fait oublier un instant les broches camélia et les sequins précieux propres à la Maison de la Rue Cambon.

chanel4 chanel2

Si l’allure masculine est apparente, certains détails nous rassurent. Que ce soit avec une blouse à épaules volumineuses, une robe baroque, un long jupon aérien, ou des mitaines en dentelle, le maestro Karl nous montre que la femme Chanel passe du style masculin au féminin en un tour de main… Mais toujours avec audace et élégance !

SHARE

1 COMMENT

Laisser un commentaire